::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 John Drake

Aller en bas 
AuteurMessage
John Dra
Invité



MessageSujet: John Drake   Jeu 12 Avr - 22:02

John Drake
17 ans



Petit quartier Londonien , fin du mois de juin , dans un petit immeuble de banlieue à la façade décrépit et au toit quelque peu branlant , M. et Mme Drake se préparait à un heureux événement ; la venue de leur tout premier enfant , leur fils John . Comble du bonheur pour ce tout jeune couple qui vient juste de s’installer dans la vie active , la femme est journaliste pour un magazine de presse féminine peu connu et le père professeur de chimie dans une université encore peu reconnue. Pas de quoi fanfaronner , mais tout de même un train de vie aisé , la considération des voisins et un nid douillet pour élever un premier enfant . Enfin le 16 juillet , vint au monde , le petit garçon tant désiré , tout le monde était présent pour célébrer cet heureux événement , toute la famille s’était réuni sous le signe de la gaieté et de la bonne humeur . Ainsi se déroulèrent les principales années de l’enfance de John , partagé entre le temps qu’il passait chez sa nourrice une voisine de palier de la petite famille et celui qu’il passait avec ses parents .Très calme et posé pour un jeune garçon de son âge , il se passionna très vite à regarder son père mélanger plusieurs ingrédients pour n’en obtenir plus qu’un , former de nouvelles matières à partir d’objet incroyable .Il passait un temps considérable à poser des questions , il ne se contentait jamais d’une seule réponse et essayait toujours de savoir coûte que coûte la vérité .Agé de 8 ans alors , ses parents décidèrent d’adopter un enfant , étant dans l’incapacité d’un procréer un autre . John se sentit tout d’un coup menacé , ses parents qui avaient toujours été si présents pour lui , le seraient-ils encore lorsque ce poupon braillard allait-arriver ? Aurait il encore le droit de rester avec son père dans leur petit laboratoire de cuisine ? Ses pensées ne se limitaient pas à cela , il aurait tout fait pour se débarrasser de celui que ses parents appelaient désormais son petit frère . Lui qui avait toujours eu son calme et la tranquillité qu’il désirait , serait il à même de lire et de s’évader alors que les cris d’un bébé lui déchirerait les tympans ? Ainsi entra dans sa vie , ce qui devait être sa perte . Au départ , il surveillait avec quelques soupçons ce paquet de langes et sentait déjà que l’attention de ses parents était exclusivement dirigée vers cette nouvelle attraction . Comment faire pour les détourner de « lui » ? Comment faire pour que ses parents s’occupent à nouveau de leur véritable enfant ? Son esprit d’enfant ne mit pas longtemps à découvrire le moyen certain pour obtenir de nouveau de la considération . Très bon élève , ses résultats scolaires se mirent à chuter , il s’échappait fréquemment de l’école , détournait les signatures de ses parents et traînait toute la journée en ville . Les parents de John alertaient par le directeur de l’école décidèrent de pallier à ce changement dans le caractère de leur garçon .Ils se mirent d’accord pour l’envoyer en pension dans une école connue pour « redresser » ceux qui s’éloignaient du droit chemin . Coup de grâce pour John , il prit cet exil forcé comme une punition , comme une défaite face à l’envahisseur . A peine âgé de 9 ans , il se retrouva dans un établissement à la morale austère et strict . Son air frêle et son jeune âge avait fait de lui un souffre douleur des autres pensionnaires de l’établissement et les professeurs ne voyaient en lui qu’un élève ayant du potentiel mais le gâchant par une insolence détestable . Pour échapper à ce monde , John décida de s’enfermer dans la lecture , il passait ses journées à dévorer les livres , cherchant un moyen de se venger , un moyen de faire payer à ce « frère » qui l’avait expulsé de sa vie charmante . Au fur et à mesure qui’il passait du temps à la bibliothèque , la personne en charge du lieu , ce prenant d’affection pour lui , lui apprit à se servir d’internet . Quel grand bonheur pour John , d’une part il avait accès à plus de connaissance et d’un autre côté , il pouvait se faire des amis sans avoir à tout dévoiler de lui .Il passait ainsi tout son temps libre sur le web . Après deux mois de surf , il vint à faire la rencontre d’une jeune fille sur un forum littéraire , tout d’abord ils se contentèrent de s’échanger des critiques sur les ouvrages qu’ils avaient lus , sur les auteurs qu’ils avaient eu plaisir à découvrire . Puis peu à peu , ils en vinrent à se connaître un peu , se dévoilant chaque fois un peu plus . Ainsi , il découvrit que la jeune fille avec qui il conversait s’appelait Anna , elle vivait dans un petit manoir dans le Devonshire , dans un famille aimante , elle avait le même âge que lui , cependant depuis sa naissance Anna était atteinte d’une maladie qui peu à peu détruisait son système immunitaire et l’empêchait de vivre librement . Après un an de conversation sur le web , John et Anna étaient devenus de très bons amis , quasiment inséparables , ils mirent tout en place pour qu’une fois ils puissent se rencontrer . D’abord leurs parents n’y virent pas d’un très bon œil et les deux adolescents durent faire leur preuve mais finalement après quelques négociations et voyant le bien que prodiguait John à leur fille , les parents d’Anna l’invitèrent à venir passer une semaine dans le Devonshire .Quel délicieux moment pour John , durant ses deux années en pension , il n’avait que très peu mis le nez dehors et cela s’en ressentait dans son physique . Assez grand pour son âge , il n’en demeurait pas moins extrêmement mince et peu musclé . Son teint était blafard à force de passer son temps dans l’espace clos de la bibliothèque sans côtoyer le grand air et ses yeux très clairs venaient renforcer l’impression de fragilité qu’il affichait . Seul ses cheveux bruns venaient rehausser un peu le teint du garçon lui conférant ainsi un air résolu et déterminé . Alors , il arriva dans cette famille du Devonshire et fut très bien reçu . Sa première rencontre avec Anna fut , un moment privilégié où il ne put s’empêcher de constater l’état de sa jeune amie .Cependant , il ne fut pas déçu , il avait tellement rêvé de cet instant que rien ne lui parut plus pur et plus beau que ce simple entrevue . Pendant une semaine , il reprit goût à la vie , se décidant même à prendre des nouvelles de son frère qu’il n’avait plus revu depuis les dernières grandes vacances . La semaine passa cependant trop vite à son goût et il dut repartir à l’internat où la morne vie reprit , cependant il avait trouvé une raison de vivre désormais à travers son amitié pour Anna .Ils continuèrent ainsi de s’écrire pendant un an , jusqu’au vacances de noël , où précipitamment tout bascula . John ne reçut plus de nouvelles d’Anna , à ses messages désespérés aucune réponse puis soudain une lettre lui parvint , la mère d’Anna lui annonça que cette dernière était en phase terminale et que les médecins ne pouvaient plus rien y faire . Fou d’angoisse à l’idée de ne plus revoir son âme sœur , John brava les interdits , la nuit suivant la lecture de la lettre , il s’échappa de sa chambre et monta clandestinement dans le train qui l’amènerait jusqu’à Anna .Pour lui , il n’y avait plus de conséquence , plus de lois , seul Anna comptait , la jeune fille avait su lui redonner l’envie d’être quelqu’un et il lui devait une gratitude éternelle pour cela .Ainsi il parvint au chevet de son amie , et quelques minutes après son arrivé , Anna poussa son dernier soupir , expirant dans les bras de celui qu’elle avait appris à apprécier et à qui elle avait tout confier .Brutalement confronté à la dure réalité , John ne se rappela guère de ce qu’il fit les temps qui suivirent le drame . Il se rappela être rentré chez lui , s’être effondré en pleur devant ses parents , puis avoir serré fort le bracelet que lui avait donné Anna .Il prit des cours par correspondance jusqu’à la fin de l’année , et puis soudain lors de son onzième anniversaire , arriva une lettre d’une école inconnue apportée par un hiboux .Cette lettre révolutionna le quotidien de John qui fut heureux de pouvoir échapper à l’ambiance de sa famille . Ainsi , il partit à l’académie de sorcellerie Poudlard ,laissant derrière lui sans tristesse le monde moldu qui l’avait tant marqué . A l’école , il se plongea dans l’étude , ne se liant pas vraiment avec les autres de peur encore une fois d’être blessé à la suite d’une amitié infortunée .Mais qui sait peut-être que cette dernière année à Poudlard lui permettra de se faire des amis et de se confier …
Revenir en haut Aller en bas
Néton O'
Invité



MessageSujet: Re: John Drake   Ven 13 Avr - 21:31

Bienvenue sur Hogwart Riddikulus ^^

POUFSOUFFLE !
Revenir en haut Aller en bas
 
John Drake
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iceberg [...ou les chroniques de Bobby Drake] (Fiche terminée)
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: ~ Archive ~ :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: