::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Extérieur

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'Extérieur   Sam 8 Déc - 3:23

Like a Star @ heaven Derrière une porte discrète, se cache une terrasse donnant directement sur le Parc de Poudlard et ses alentours. Ici, se rejoignent les accros à la nicotine ou tous simplement ceux qui veulent profiter du calme et de l'air frais, loin de la fête...
Revenir en haut Aller en bas
Yael Killith
Serdaigle ~ 5ème
Serdaigle ~ 5ème
avatar

Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 30
Maison : ~Serdaigle~
Baguette Magique : 33cm, Bois d'if et corne de licorne
Pur // moldu // mêlé : Pur
Date d'inscription : 11/12/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Attrapeur
Humeur: Sarcastique Sarcastique
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Mer 12 Déc - 3:38

[J'ouvre le bal ici \o/]

La soirée venait à peine de débuter et déjà le jeune garçon ne se sentait pas à son aise ici. Il n'avait fait aucun effort particulier pour se vétir, sa robe de soirée était noir et pleine de fourrure au col et aux manches mais ne reflettait aucune joie ni aucun plaisir d'être à noël. Le peu de personnes déjà présentes protaient pour la pluparts des couleurs gays et festives qui montrait à quel point la fête de noël était réjouissante mais si l'on se fiait à la tenue de Yael, on pouvait plus facilement croire qu'il était en plein enterrement plutot que de feter noel...

Pendant des minutes qui lui semblairent interminables, il resta à coter du sapin à regarder les jeunes couples arriver les uns après les autres. Lui, n'avait demandé à personne de l'accompagner au bal et personne ne lui avait proposé de venir non plus. Mais dans un effort surhumain et surtout, vu l'insistance d'un professeur pour que tout le monde soit là, Yael avait dénié montrer sa tête dans la salle de bal. Pour dire vrai, il s'ennuyait au plus haut point et surtout, se sentait terriblement seul et invisible. Il avait prit un jus d'orange au bar et était resté à côté, appuyer contre le mur à observer toute les personnes présentes. TOus semblait si heureux de se retrouver là, ensemble, entourés de leurs amis... D'un certain point de vue, il les enviait. Rien que par le fait de ne pas avoir du passer pa grande porte du hall seul... Mais bon, tel était sa vie. Il avait des amis certes, mais la plupart d'entre eux étaient déjà accompagnés pour le bal et surtout, Yael n'était pas vraiment le genre de cavalier avec lequel on souhaitait s'afficher le soir du bal de noel...

Bref, après un profond soupir de désespoir, Yael avait finit par décider qu'il fallait mieux rejoindre la terasse afin de ne plus voir tous ses visages souriants et joyeux qui commençaient presque à le dégouter. Ce n'est pas qu'il n'avait pas envie d'être heureux lui aussi mais toute cette situation le faisait quelque peu souffrir quand même. La jalousie, l'envie, il n'aimait pas trop sentir ses sentiments en lui alors s'écarter de cette foule quelques minutes, voir toute la soirée ne serait sans doute pas un mal. A son grand soulagement, la terasse était vide, tout le monde était bien trop occupé par des salutations banales et futiles à l'intérieur pour aller voir dehors. Le souffle frais du vent fit frémir et le serdaigle dut fermer resserer son col pour s'arreter de frissonner. Yael alla s'appuyer sur le rebords, le regard tourné vers l'horizon. L'espace d'un instant, il se rappella les noels qu'il passait lorsque son père était encore parmis eux. Il se souvint à chaque fois de l'exitation qu'il ressentait le petit matin du 25 lorsqu'il se reveillait et descendait pour voir le tas immense de cadeaux sous le sapin. A chaque fois, son père était déjà debout et attendait tranquillement que les enfants descendent, confortablement installé dans son fauteuil et tirant déjà sur sa pipe. Il se souvenait très bien de cet odeur... Sans trop savoir pouraquoi, il l'appréciait et la trouvait réconfortante et chaque fois que quelqu'un fumait le même tabac que son père, il ressentait la même sensation. De nombreuses fois, surtout très jeune, il avait éssayer de fumer pour que les autres puissent avoir la même sensation que lui à cet odeur mais à chaque fois il s'était étouffé et sa mère lui avait passé un savon. Depuis le décès de son père, noel n'avait jamais été pareil. Comment pouvait on faire comme si de rien n'était lorsque deux personnes chères à votre coeur ne sont plus là ? Pour lui, s'était totalement impossible et noel était mort en même temps que son père et son frère...

Décidement, il faisait vraiment froid... Le jeune garçon dut fouiller à l'intérieur de sa veste de soirée pour en sortir une paire de gants en cuir noir et se les passer aux mains. Il se retourna et regarde les lumières qui étincellaient ici et là dans la salle de bal. La décoration était magnifique, cela ne faisait aucun doute et il était sur que beaucoup de personne prendrait beaucoup de plaisir à passer une soirée ici mais ce ne serait surement pas à son cas... A quoi bon rester là si c'était pour servir de pot de fleur sur la terasse ? Non vraiment, il n'avait pas sa place ici, parmis cette magnifique soirée alors mieux valait partir. Encore quelques minutes à profiter du spectacle, à envier tout ce beau monde qui allait passé une soirée de rêve puis il retournerait s'enfermer dans la salle commune de serdaigle où il lirait tranquillement un livre avant d'aller se coucher... Ce serait sans doute mieux ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heros-school.bbconcept.net/index.htm
Trisha Welsh
Serdaigle ~ 7ème
Serdaigle ~ 7ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Maison : Bouillante!
Baguette Magique : 27 Centimètres, Bois de Frangipanier, Ecaille de Sirène.
Pur // moldu // mêlé : Pur.
Maison : Serdaigle
Surnom de Riddi : Trik
Date d'inscription : 29/09/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Poursuiveuse
Humeur: Joyeux Joyeux
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Mer 12 Déc - 13:10

Il n'était pas encore très tard. Trisha venait à peine de déposer son cadeau pour Samuel au pied du sapin, c'était dire qu'il était tôt. D'ailleurs, est-ce que ce n'était pas lui qui entamait une valse avec sa cavalière, sur la piste? Si, on dirait bien. Tant mieux pour lui, hein!

La Serdaigle, quant à elle, n'avait pas trouvé de cavalier, à croire que tout les garçon de Septième année étaient occupés. Quant aux plus jeunes... Il y avait assez peu de chance pour qu'ils invitent une élève de Septième année.
Et donc, elle se retrouvait toute seule au bal de Noël.

Ca lui faisait un peu bizarre: d'habitude elle y allait au moins avec des mais, à, défaut d'un vrai cavalier... Mais là, elle était vraiment toute seule. Cette pensée lui provoqua un petit pincement au coeur. C'était moins drôle, comme ça.

Avec un sourire pour Samuel (qu'il ne vit pas) elle resserra autour de ses épaules la longue étole qu'elle avait passé pour se prémunir du froid. Drapée dans sa longue robe jaune soleil à bretelles spaghettis fabriquée maison (comme toute ses tenues, d'ailleurs), elle s'avança sur la terrasse, ses longs cheveux blonds voletant dans le vent au rythme de ses pas.

Et puis, sans qu'elle s'y attende, elle remarqua un garçon qui, comme elle, s'était éloigné de la fête. Pas très grand, les cheveux blancs, les yeux bleus toujours un peu triste, Trisha le reconnut comme quelqu'un de sa maison. Yaël, si elle se souvenait bien de son prénom. Qu'est-ce qu'il venait faire ici, lui? Il n'avait donc pas non plus trouvé d'ami(e) pour se rendre au bal à ses côtés? Apparemment, la jeune Béké n'était pas la seule à ne pas avoir eu de chance pour ce bal. Enfin.

Un sourire aux lèvres, elle s'avança jusqu'à son cadet et le salua avec un sourire doux, différent de ceux qu'elle avait l'habitude de porter, moins exubérant.


"Bonsoir Yaël."


Ils n'avaient jamais vraiment discuté ensemble, mais Trisha ne faisait guère de manières avec les autres élèves de son école, alors ceux de sa maison...
Tranquillement, elle replaça une mèche derrière son oreille droite, faisant bouger la fleur de vanille qui ornait ses cheveux, attendant la réponse de son camarade improvisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estelioamen.deviantart.com/
Yael Killith
Serdaigle ~ 5ème
Serdaigle ~ 5ème
avatar

Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 30
Maison : ~Serdaigle~
Baguette Magique : 33cm, Bois d'if et corne de licorne
Pur // moldu // mêlé : Pur
Date d'inscription : 11/12/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Attrapeur
Humeur: Sarcastique Sarcastique
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Mer 12 Déc - 14:21

C'est approximativement au moment où il s'apprêtait à partir que quelqu'un pénétra sur le balcon. C'était une jolie jeune fille aux cheveux blonds comme le soleil et au sourire tendre et rassurant. Il se souvenait l'avoir déjà de nombreuses fois dans la salle commune des serdaigles durant les années précédentes et elle devait être un peu plus âgés que lui, sûrement une sixième ou septième année... Son nom, par contre ne lui revenait pas en tête, pourtant il se souvenait très bien avoir déjà entendu parler d'elle mais pas une seule fois ne lui avoir parler directement.

Il prit appuis contre le rebord de la terrasse pour se remettre droit et alors qu'il allait commençait à avancer vers la porte le son de la voix de Trisha le coupa directement dans son élan. Bonsoir Yael avait elle dit... Cela n'étonna et le surpris au plus haut mais ce fut une bien agréable surprise. Elle connaissait son nom ce qui était remarquable, lui qui croyait avoir presque toujours passer inaperçue durant ces 5 dernières années. Il arrivait encore parfois que certains élèves de premières ou deuxièmes années lui demandaient s'il n'était pas nouveau ici...

Son regard se tourna vers celui de Trisha et bien que Yael face tout pour lui adresser une sourire agréable, son regard quant à lui, paraissait toujours aussi creux... Il voulut répondre à la salutation qu'elle lui avait adressée mais soudain, un horrible trou ce fit sentir dans sa tête... Comment s'appelait elle ? Il le savait en plus! We… Wi... Si! Welsh! Trisha Welsh! Au moins, il n'aurait pas à rougir de honte de lui avoir demander son nom... C'était toujours ça de gagner si l'on puis dire...


"Bonsoir Trisha!"

Yael se demande quand même ce qu'une jeune femme comme elle pouvait bien faire dehors. Depuis des semaines, toutes les filles ne parlaient que d'une chose, danser au bal et vu la façon dont elle était vêtue, Trisha ne devait pas faire exception. Alors que faisait elle sur la terrasse ? Peut etre voulait elle simplement prendre mais dans son infinie franchise, Yael posa la question plutôt que de se la répéter dans la tête.

"Tu n'es pas en train de danser avec ton partenaire ?"

Il n'y avait vraiment pas à dire, Trisha était une femme magnifique qui pouvait facilement faire tourner plus d'une tête. Même Yael, qui pourtant n'était pas un grand séducteur, se laissa charmer par les gestes plein de féminités de la serdaigle, mais bon autant dire que ce n'était pas le genre de fille qu'il fréquentait. En fait, pour dire vrai, il ne fréquentait aucune fille. N'étant pas très sociable, les jeunes avaient presque peur de lui et les plus âgés avaient d'autres chats à fouetter. Juste une fois dans sa vie il était sortie avec une fille de son age, l'année dernière pour être précis et sincèrement, leur relation n'avait pas duré bien longtemps. Sûrement avait elle été séduite par le jeune garçon mystérieux aux cheveux blancs mais ce n'était pas Yael ça... Alors au bout de 5jours maximum elle avait rompu, prétextant qu'il était en fait froid et insensible ce qui était totalement faux. Yael était simplement quelqu'un qui ne montrait pas ses sentiments aux premiers venus et cela, les autres ne le comprenaient pas.

Enfin bon, l'histoire n'était pas là... A l'heure actuelle, il était debout sur la terrasse, les mains dans les poches de sa veste, à se demander ce qu'une fille comme Trisha pouvait bien lui vouloir... Finalement, peut être était elle seule ? Solution quasiment impossible mais envisageable. Il y avait tellement de garçon qu'il qualifié de coureur de jupons qu'il n'était improbable que la jeune serd se soit fait poser un lapin au dernier moment mais vu sa beauté, elle n'aurait sûrement aucun mal à trouver un autre compagnon de danse ce qui n'était pas le cas du jeune Yael...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heros-school.bbconcept.net/index.htm
Trisha Welsh
Serdaigle ~ 7ème
Serdaigle ~ 7ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Maison : Bouillante!
Baguette Magique : 27 Centimètres, Bois de Frangipanier, Ecaille de Sirène.
Pur // moldu // mêlé : Pur.
Maison : Serdaigle
Surnom de Riddi : Trik
Date d'inscription : 29/09/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Poursuiveuse
Humeur: Joyeux Joyeux
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Mer 12 Déc - 16:06

Trisha ne s'expliqua pas d'ou venait l'air surp^ris de Yaël. Il trouvait donc si étonnant qu'on se rapelle de son prénom? Pourtant, entre membre d'une même maison, c'était plutôt banal... Non?

'Bonsoir Trisha!'


Elle lui rendit son sourire, puis vint s'adosser à la rambarde, le dos tourné au parc. Ce n'était certes pas la posture la plus gracieuse pour une fille, mais elle la trouvait confortable... et puis l'opinion des autres, hein, on s'en fichait, après tout.

'Tu n'es pas en train de danser avec ton partenaire ?'


Curieux, tiens, qu'il ai posé la question pile au moment ou son regard se posait sur Samuel qui valsait. D'habitude, quand il y avait une fête, ils y allaient ensemble tout les deux. Mais cette année là, ben c'était différent. Point.


"Pour pouvoir danser avec mon partenaire, faudrait déjà que j'en aie un!"


Elle laissa échapper un rire sans amertume. Après tout, il y avait tellement pire que d'être seule à un bal de Noël! Elle le savait d'ailleurs depuis longtemps.

La Musique qui leur parvenait faiblement de la Salle de Bal changea, passant d'une chanson des Bizarr's Sisters à une chanson bien connue de n'importe quel Moldu francophone: Les Démons de Minuit. surprise, Trisha se redressa, n'en croyant pas ses oreilles.


"Ouah, ils connaissent Emile et Images ici? Trop bien!"


Jamais elle ne se serait attendue à ce qu'on diffuse de la musique Française au bal de Noël de Poudlard, mais de la Musique Française Moldue c'était le comble.

Ceci dit, cette chanson comptait parmis ses préférées et, dès les première note, elle se mit à tourner sur elle même, juste contente d'être là. Au bout de quelques instants toutefois, elle s'arrêta: non seulement elle commençait à avoir le tournis, mais surtout ce n'était pas très sympa de laisser Yaël tout seul, quand même.


"J'adore cette chanson! Mais je n'aurais jamais cru qu'ils la passeraient pour le Bal! C'est de la Musique Moldue, et même pas Anglaise!"


Un grand sourire ornait ses lèvres, et ses joues avaient rosit sous le coup de l'émotion. Les mèches qui lui tombaient devant les yeux achevaient de lui donner un air de gamine énergique, qui serait rentrée couverte de boue avec une grenouille vivante dans les mains, toute fière de sa bestiole.

Bref, elle avait juste l'air heureuse, comme souvent d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estelioamen.deviantart.com/
Yael Killith
Serdaigle ~ 5ème
Serdaigle ~ 5ème
avatar

Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 30
Maison : ~Serdaigle~
Baguette Magique : 33cm, Bois d'if et corne de licorne
Pur // moldu // mêlé : Pur
Date d'inscription : 11/12/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Attrapeur
Humeur: Sarcastique Sarcastique
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Jeu 13 Déc - 2:42

Elle n'avait pas de partenaire ? Comment était-ce possible ? Non, cela n'était pas envisageable, Trisha une belle jeune femme pleine de vie et quiconque était assez sensé pour s'en rendre compte ne pouvait pas laissé une tel jeune femme seule à un bal. Non, il devait y avoir autre chose... Peut être était-ce un choix ? Peut être voulait elle se trouver un cavalier sur place ou autre chose ? En vérité, Yael se demandait sincerement pourquoi elle était seule à ce bal mais vieux valait ne pas poser la question, cela ne le regardait pas...

"Ha toi aussi ? Désolé..."

Pourquoi était il désolé ? Il ne le savait pas mais cette excuse était sortie toute seule. Surement était-ce une forme de compassion car lui aussi connaissait la solitude que l'on ressentait à voir tout le monde en couple à se retrouver seul dans son coin, à se prendre pour l'homme invisible. C'est quasiment ce qu'il vivait tous les jours depuis des années mais il se portait très bien comme ça... Enfin en apparance...

Soudain, la musique sorcière s'arreta pour laisser place à une musique moldu bien étrange. Pour être sincère, Yael n'aimait pas beaucoup les musiques de sorciers, ce n'était pas vraiment sa tasse de thé, il préférait de loin le rock moldu des années 70 - 80 mais là, c'était du français... Une langue à laquelle il ne comprenait strictement rien...


"Emile et images ? oO Moi, à part Alizé, je dois bien admettre ne rien connaitre en musique française..."

Visiblement, la jeune fille semblait bien calée en français, vu sa prononciation du nom du groupe et le fait qu'elle connaisse si bien. En l'écoutant bien parler, c'était que l'on pouvait facilement entendre un léger accent mais rien de bien singulier et Yael n'y avait jamais réellement préter une quelconque attention. En tout cas, il fallait dire que le rythme était assez sympatique et la chanson facilement entrainante. Yael se surpris même à tenter quelques mouvements de danse. Certes, il n'avait pratiquement jamais danser de sa vie mais pour un début, ce n'était pas trop mal. Ces mouvements étaient synchronysé avec la musique, bien qu'un peu brouillon et le tout passait plutôt bien. Le plus surprenant fut quand même le rire qu'il laissa échapper lorsqu'il vit la serdaigle tourner sur elle même. C'était un véritable miracle! Yael n'était pas le genre de personne qui souriait souvent alors pour l'entendre rire, il fallait s'accrocher mais Trisha était d'un naturel tel qu'il ne pouvait s'empecher de sourire en voyant cette personne pleine de bonheur et de joie de vivre.

Dans un geste maladroit, il tenta de l'imiter mais au bouts de quelques tours, ses jambes formèrent des noeuds et le garçon tomba lourdement sur les fesses. Seulement, au lieu de couiner de douleur comme il l'aurait fait d'habitude, bien qu'il pratique le quidditch, le garçon était un peu douillé, il leva les bras au ciel et dit d'une voix joyeuse et déterminé :


"J'adore la musique moldu française !"

Le garçon était sincère! Il s'était passé bien peu de chose durant les quelques minutes où Trisha était entré sur le balcon et pourtant, il ne se rappellait pas s'être autant amusé depuis longtemps. Cela faisait du bien... Cela faisait du bien de sentir le souffle de la vie en soit, tout ce qui lui manquait, c'était un peu d'attention de la part du monde qui l'entourait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heros-school.bbconcept.net/index.htm
Atenu Silgatlis
Serdaigle ~ 6ème
Serdaigle ~ 6ème
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Vingt-sept centimètres six, en frêne à plume de phénix.
Pur // moldu // mêlé : Semi-mêlé, père de sang pur, mère de sang mêlé.
Date d'inscription : 31/10/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Aucun
Humeur:
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Sam 15 Déc - 18:31

Le décor autour du château était toujours des plus enchanteurs et à vrai dire, on y prenait jamais vraiment garde. Néanmoins, cela pouvait très bien s’expliquer par le fait que sous un tel décor et à l’habitude de le voir chaque jour durant, on ne pouvait point le redécouvrir. Pourtant, c’était bien là l’une des choses qu’Atenu aimait faire. De la neige à n’en plus remettre, des arbres tout blanc, une prairie ou bientôt une banquise et ça et là des points noirs et des ombres dans la journée la traversant. Au loin le village proche de l’école. C’était dans un tel cadre que l’on pouvait voir vers le presque début du soir une ombre se profilait au loin. L’étrange individu semblait être chaudement vêtu, et pourtant ce dernier n’avait point de gant sur ses mains surment bien froides. De sa bouche ou de son nez s’échappait à un rythme régulier et serein de l’air que l’on pouvait voir à cause de la différence de température. On pouvait bien se demandant ce que cet esquimau pouvait bien faire à s’aventurer dans des contrées plus chaudes que celles qu’il connaissait.

Eh bien ce n’était pas vraiment un esquimau. En effet, ce dernier portait une écharpe de Serdaigle et sur son pull brillait un insigne de son école. Aussi, un objet pendouillait de temps à autres sur l’une de ses mains. Il s’agissait en fait de son appareil photo moldue que son grand-père lui avait offert. Et donc en plus d’observer se décors des plus enchanteurs, notre hivernal s’amusait à en prendre des clichés afin d’en garder des traces. Photos qui bien entendu pouvait être accessible à autant de personne qui le désirait. De plus, dès que possible le photographe s’amuserait à faire sortir les photos magiquement à l’aide de sa baguette. Ce qui pouvait parfois paraître assez drôle, c’est de voir les mouvements compliquaient qu’il effectuait afin de prendre une photo selon un regard qu’il définissait. Il levait ainsi parfois les bras, les baissait au sol, prenait des photos depuis un arbre, ou encore s’amuser à prendre les gens à leur insu, surment une part d’espièglerie qui lui était resté de sa jeunesse.

Par contre, il y avait bien une chose que notre aventurier avait oubliée… Ce soir c’était le bal de noël ! Il recevrait surment des cadeaux de sa famille ou encore des lettres, et lui-même en avait envoyées par hiboux. Néanmoins, il avait complètement oublié et c’était réfugié à s’aventurer dans ce décor qu’était devenu la prairie face aux châteaux. Ide plus, bal ne lui importait pas tellement, ce n’était pas là l’une des choses auxquelles il s’attachait disons. Les relations avec les autres, c’est vrai qu’elles étaient importantes, mais lui ne souhaitait que ce ne soit que des relations de façade où l’on va par exemple,à un bal pour se faire voir, lui c’était les relations réelles et sincère d’esprit d’individu à esprit ou de coeur à coeur. C’était surment pour cela que même lorsqu’il participait à ce genre de manifestation, on pouvait voir qu’il restait en retrait et n’intervenait que lorsque cela s’avérer nécessaire, notamment au travers de son rôle de préfet.

Sa cape faisait maintenant du bruit dans l’air. Cela s’expliquait par le fait que le vent semblait revenir de plus belle. Dans le même temps, Atenu se dirigeait maintenant vers l’entrée du château pour rentrer. A priori la neige ne tarderait pas à venir. Dans le même temps, il sortir une petite feuille entre la taille A5 et A6, c’est dire d’environ 15 centimètre par centimètre. Puis il prit son appareil photo et prit la feuille d’une même main, de l’autre main, il lança un sort avec sa baguette magique afin que la dernière photo qu’il avait prise apparaisse sur cette feuille bien fraîche. Un sourire de satisfaction se dessina sur ses lèvres tendis qu’il rangeait assez vite son appareil et sa baguette dans des poches de sa capes. Il enfila ensuite des gains sortis de ces mêmes poches et regarda enfin ce que la photo donnait.



Lorsqu’il pu enfin regarder ce qu’il avait comme photo, il était parvenu à l’entrée du château. Il se dit alors en lui-même qu’il pourrait surment faire une belle comparaison de cette photo avec une vision extérieure du parc depuis la terrasse. C’est pourquoi il se dirigea vers la terrasse. Il entra dans le château. C’est alors qu’il s’aperçu qu’il y avait un bal ce soir dans la salle commune. Alala, il avait complètement oublié, peu importe… Avec la discrétion qui le caractérisait, il passa dans la salle commune sur les côtés, sans que personne ne le remarque vraiment et sous les bruits et les gloussements des uns et des autres, sans même prendre de quoi se restauré, après tout il ne voulait pas ennuyer ses camarades qui semblaient assez s’amuser. Et qui sait, peut-être que tout à l’heure il prendrait un peu plus de temps afin de prendre part à cette fête. De plus aucun incident ne semblait se profilait à l’horizon, inutile de jouer les policiers préfets.

Il se dirigea puis entra alors sur la terrasse. Il n’y avait vraiment pas grand monde et il ne vit pas vraiment les deux individus qui étaient là dans un premier temps. Il regarda alors depuis le balcon la comparaison avec ce qu’il avait prit comme photo et sembla plutôt satisfait… Il entendit alors des voix familières, des élèves de sa maison surment… Il était vraiment infernal Atenu, comment pouvait-il ne point avoir fait attention à ses deux personnes qu’il côtoyait depuis fort longtemps se dit-il ? Il fallait qu’il aille vers eux, par respect et politesse ! Non pas par obligation, mais parce que cela s’inscrivait dans la suite de ses pensées et de sa volonté. Ainsi il se dirigea vers les deux individus de sa maison. A priori cela parlait de musique. Il n’eut pas vraiment de difficulté à reconnaître les deux compères, ils s’agissaient de Yael et Trisha. Depuis cette année où il avait été nommé préfet, il s’était éduqué à connaître les gens de sa maison, du moins, au moins leur nom et prénom. Cela parlait de musique à priori.

« Bonsoir Yaël, bonsoir Yaël ! Entonna-t-il d’une voix tranquille et chaleureuse, vous aussi vous avez besoin d’air frais et de tranquillité ? Lança-t-il tout en tenant encore la photo dans ses mains, d’une mains vers le bas, en biais et légèrement visible. »

Sur le côté de sa cape, on pouvait voir la lanière de son appareil photo dépassait et un peu de neige ça est là sur sa cape. Des cheveux décoiffait et un air indéniable d’aventurier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atenu.skyblog.fr
Trisha Welsh
Serdaigle ~ 7ème
Serdaigle ~ 7ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Maison : Bouillante!
Baguette Magique : 27 Centimètres, Bois de Frangipanier, Ecaille de Sirène.
Pur // moldu // mêlé : Pur.
Maison : Serdaigle
Surnom de Riddi : Trik
Date d'inscription : 29/09/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Poursuiveuse
Humeur: Joyeux Joyeux
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Sam 22 Déc - 0:03

'Ha toi aussi ? Désolé...'


Ce fut un visage surpris qui répondit au jeune Serdaigle. Trisha ne comprenait pas exactement pourquoi il s'excusait, a vrai dire... elle savait depuis longtemps qu'il y avait toujours pire situation que la sienne, alors entendre quelqu'un s'excuser de ses petits tracas... ca la surprenait.


"Désolé pour quoi? C'est pas ta faute si je suis toute seule... Il y a pire que de ne pas avoir de cavalier. et puis, comme ça, on va pouvoir faire mieux connaissance!


La Béké fit un clin d'oeil à son camarade, aussi espiègle qu'à son habitude. Ca ne valait pas la peine de s'arrêter de vivre parcequ'elle était seule à un petit bal, pas vrai?

'Emile et images ? oO Moi, à part Alizé, je dois bien admettre ne rien connaitre en musique française...'


Trisha sourit, gentiment moqueuse.


"C'est normal. L'industrie du disque anglaise est persuadée qu'il n'y a que la musique américaine qui vaille la peine d'être écoutée... Et c'est encore pire dans le monde des Sorciers. Mais nous autres les Moldus français, on a aussi du bon son à offrir!"


Non pas que Trisha aie eut quoi que ce soit contre la musique américaine: il fallait reconnaître que pas mal de bonnes choses en sortaient... Mais il fallait dire aussi qu'ils avaient beaucoup de volume, et donc beaucoup de mauvaise qualité aussi. Enfin bref.

Ce fut avec un sourire amusé qu'elle regarda yaël l'imiter, puis tomber à la renverse d'un air joyeux. Elle avait la curieuse impression qu'il ne devait pas rire souvent... en tout les ca,s elle ne l'avait jamais entendu rire, et ne se souvenait pas de beaucoup de sourires sur ses lèvres...
Peut-être avait-il des problèmes familiaux? Ou alors des difficultés à se faire des amis?
Très honnêtement, Trisha s'intéressait relativement peu aux élèves des années inférieures. Elle avait suffisament d'amis dans son année, et les jeunes devaient avoir mieux à faire que de fréquenter une Septième année complètement barge, pas vrai?

'J'adore la musique Moldue française !'


La blonde se rengorgea à ces mots, fière malgré elle. Bien qu'elle n'aie prit aucune part à la création du morceau qu'ils venaient d'entendre, elle se sentait fière de voir qu'un produit culturel français était apprécié à l'étranger, même par une seule personne.

Ce fut à cet instant, alors qu'elle s'apprêtait à répondre, que le préfet des Serdaigles apparut sur la terasse pour les saluer.

' Bonsoir Trisha, bonsoir Yaël ![...] Vous aussi vous avez besoin d’air frais et de tranquillité ?'


Comme à son habitude, Trisha répondit au nouvel arrivant par un grand sourire. Elle avait toujours été d'une nature souriante, et il était rare qu'on se rappela d'elle un visage maussade. Ce genre de faciès, elle les gardait pour les yeux de son perroquet, oui les couvertures de son lit. Pas pour les gens.


"Bonsoir, Atenu." Répondit-t-elle avec une petite révérence. "On peut dire ça comme ça, oui. Et toi? De retour de balade on dirait!"


Elle nota rapidement la feuille dans la main de son camarade, mais ne fit pas de commentaire. A lui de voir s'il voulait la leur montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estelioamen.deviantart.com/
Yael Killith
Serdaigle ~ 5ème
Serdaigle ~ 5ème
avatar

Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 30
Maison : ~Serdaigle~
Baguette Magique : 33cm, Bois d'if et corne de licorne
Pur // moldu // mêlé : Pur
Date d'inscription : 11/12/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Attrapeur
Humeur: Sarcastique Sarcastique
Relations:

MessageSujet: Re: L'Extérieur   Sam 22 Déc - 2:57

Mieux faire connaissance ? Quelqu’un avait de faire sa connaissance ? C’était un véritable miracle ou tout simplement un hallucination auditive… Yael n’avait vraiment pas l’habitude qu’on s’intéresse à lui et encore moins pour sa propre personne. D’habitude, la seule chose qui poussait les gens à lui parler était qu’il pratiquait le Quidditch et qu’il était attrapeur de l’équipe de Serdaigle. Sans cela, il était quasiment sur que personne ne se souviendrais de son visage ni de son nom après son départ de Poudlard.

Yael écouta avec attention les remarques de Trisha à propos de l’industrie du disque et tout ce qui concernait le sujet et il ne comprit pas grand-chose à ça. Les relations entre les états britanniques et américains n’étaient vraiment pas son affaire ni son meilleur sujet de conversation et pour dire vrai, cela ne l’intéressait pas vraiment et pourtant, il écouta avec attention les mots de Trisha et bu la moindre de ces paroles. Peut être était-ce le fait que pour une fois, c’est à lui qu’on s’adressait et pas qu’il captait une conversation ici ou là qui rendait ce discours si passionnant mais dans les cas, Yael était bien là…

Alors que Yael avait encore la musique moldu française qui lui résonnait dans les oreilles, une nouvelle personne entra sur le balcon. Il lui fallu un certain temps pour le reconnaître et ce ne fut que lorsqu’il entendit sa voix qu’il pu mettre un nom sur ce visage. Ce grand, beau et imposant jeune homme n’était autre de Atenu Silgatlis, le préfet de Serdaigle. Plus d’une fois, Yael avait eut l’occasion de croiser le jeune homme mais jamais encore il n’avait trop discuté. Il se contentait des quelques banalités traditionnelles ou encore d’une quelconque demande de renseignement mais leur relation s’arrêtait là.


"Bonsoir Atenu"

Contrairement à d’habitude, le ton employé par Yael était plutôt amical et chaleureux. On aurait presque pu croire qu’il était content de voir Atenu alors qu’il ne le connaissait pas plus que ça mais c’est ce qui fait la magie de noël il faut croire… Ce que Yael remarqua tout de suite sur le préfet fut l’appareil photo qui pendait autour de son cou. La photographie avait toujours été une passion pour Yael et à chaque fois qu’il en voyait cette machine il ne poussait s’empêcher de frémir d’excitation. Pour être sincère, il préférait quand même les appareils moldus, surtout les anciens qui demande un développement manuel. Avec ceux-ci, il fallait faire preuve de patience pour avoir la bonne image, pour capturer l’instant présent. Après, c’était tout un travail pour pouvoir la mettre sur papier et avoir enfin le fruit de son désir entre ces mains.

Vous aussi vous avez besoin d’air frais et de tranquillité ? A vrai dire, Yael ne comprenait pas le vous aussi… A en voir l’état des chaussures de Atenu, voila un petit moment qu’il marchait dehors et s’il était resté plus de dix minutes dans la salle de bal, la neige sur ses bottes serait partie… Enfin bon, ceci n’était qu’un détail. Sincèrement, Yael n’était pas vraiment venu chercher la tranquillité sur le balcon… Il était venu là afin de ne pas avoir à supporter le regard des quelques couples qui daignerait tourner leurs yeux dans sa rection et surtout, les messes basses qui feraient encore remarquer qu’il était seul, comme à son habitude. Le balcon avait été pour lui une échappatoire à cette soirée. Une sorte de compromis entre le fait de montrer sa présence et celui de ne pas participer au bal. Un heureux hasard avait fait que Trisha était venu sur le balcon elle aussi et que de fils en aiguilles, et surtout grâce à l’humeur chaleureuse et conviviale de la jeune, ils avaient finis par discuter un peu et passer un bon moment. Comment le répondit très justement Trisha, il y avait un peu de ça dans la question d’Atenu. Tranquillité était certes un bien grand mots car pour Yael, il était tout aussi au calme dehors que dedans mais sans trop savoir pourquoi, lorsqu’il pénétrait dans la pièce, un atmosphère lourde et pesante s’y faisait sentir… Sans aucun doute le poids de la solitude…

Alors que Yael s’apprêtait à répondre à la question d’Atenu, il remarqua le bout de papier qu’il tenait entre les mains. Sa curiosité le poussa rapidement à pointer l’objet en question du doigt et à dire :


"C’est les photos que tu as déjà prisent ?"

Yael était quelqu’un de très curieux et jamais il ne s’était gêné pour poser une question qui lui trottait dans la tête et ce soir là ne faisait pas exception. Sans trop savoir pourquoi, il avait envie, que si Atenu prenait des photos durant cette soirée, d’apparaître au moins sur une. Sûrement pour prouver qu’il était là, qu’il avait bien été à cette soirée, qu’il avait bien été à poudlard. Les photos nous rappellent souvent de nombreux souvenirs oubliés et Yael était sur que pour beaucoup d’élèves, il ferait parti d’eux et ça, c’était bien un de ces cauchemars… Sombrer dans les failles de la mémoire… C’était assez paradoxal quand même pour quelqu’un qui tiens à rester discret de vouloir que les gens se souviennent de lui. C’était pour cette raison qu’il avait commencé le Quidditch. Il avait espérer qu’ainsi, les gens connaitrait son nom mais sans pour autant le harceler tous les jours. En cas de bonne performance, il serait adulé quelques jours et ensuite, serait dans les annales de l’école mais au moins, il y aura toujours son nom quelque part. Mais les choses ne se passaient pas ainsi. Il n’avait pas vraiment le succès qu’il espérait et il était quasiment sur que les trois quarts des serdaigle ne savaient même pas qu’ils avaient un attrapeur…

A croire qu’il ne pourra jamais sortir de cette situation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heros-school.bbconcept.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Extérieur   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Extérieur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Description & Plan de table
» Théâtre Mogador
» Sous la nuit pur, un signe du monde extérieur [Saibogu Zenko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: ~ Archive ~ :: ~ Vacances Noël-
Sauter vers: