::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ena Scaper²

Aller en bas 
AuteurMessage
Ena Scaper
Serdaigle ~ 6ème
Serdaigle ~ 6ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 66
Age : 27
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : 33 cm, rigide, écaille de sirène des profondeurs
Pur // moldu // mêlé : père et mère sorciers, eux même mêlés
Date d'inscription : 17/11/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Poursuiveuse
Humeur:
Relations:

MessageSujet: Ena Scaper²   Mer 12 Déc - 0:38

Voilà, à la demande de Vladimir, je reposte ma fiche avec ce compte là.

    Nom : Scaper
    Prénom : Ena

    Date de Naissance : 06/06/91
    Age : 16 ans
    Signe Astrologique : Gémeau

    Maison : Serdaigle

    Description Physique : La carrure de la jeune fille n’a jamais impressionné personne. Elle possède un corps fin et élancé, ainsi qu’un visage taillé de la même façon. Ses grands yeux expressifs et de couleur ambrée lui confèrent souvent un air pensif, chose qu'elle cherche cependant à éviter en raison du fait que les gens puissent la prendre pour quelqu'un de rêveur. Elle possède aussi une chevelure épaisse brune qu’elle natte souvent en longues tresses pour ne pas être gênée par les mèches qui lui tomberaient devant les yeux si elle les laissait libres. De taille moyenne, Ena n’a jamais eu de complexe concernant son physique. En fait, elle n’y accorde pas une grande importance, ce qui peut expliquer le fait qu’elle paraisse parfois un peu négligée.

    Description Psychologique : Ena est perspicace et lucide. Franche, elle n’a pas la langue dans sa poche et dit ce qu’elle a envie de dire, au moment où elle a envie de le dire. Son caractère fort et déterminé lui a valu quelques retenues, parce que les professeurs n’apprécient pas vraiment sa réflexion intense qui la pousse parfois à sa montrer brillante au mauvais moment. Elle n’a pas vraiment d’amis intimes depuis sa première année à ... Cependant cela ne la dérange pas plus que ça : elle apprécie plutôt le fait d’être souvent seule, car cela lui permet entre autre de réfléchir sur les événement troublants qui traversent souvent le monde des sorciers et de les comprendre bien plus vite que la plupart de ses camarades. Ses efforts pour maintenir son handicap inconnu de tous se sont avérés payants, mais c’est de plus en plus difficile de le cacher, car en grandissant, elle éprouve de plus en plus d’émotions fortes diverses et variées (cf. histoire). Ena a développé une sorte de carapace autour de sa personne… Il est difficile de se lier avec quelqu’un un gardant pour soi même un secret aussi troublant.


    Histoire : Tout commença lors d’un dîner de famille, un soir d’hiver il y a maintenant plus de 17 ans. Comme tous les ans, la famille des Scaper s’était rassemblée autour de la table de la maison familiale, à Londres. Les parents de Ena étaient présents, ainsi que leurs frères et sœurs. La tante de Friedrich Scaper, le père de Ena, s’appelait Antonella. Déjà vieille et revêche, elle était de nature détestable et extrêmement butée. Elle s’était mise en tête que son neveu n’avait rien à faire avec une sorcière de « classe inférieure » (issue d’une famille moins riche que les Scaper). En effet, Alexia Scaper, de nom de jeune fille Winhood, avait vécu toute sa vie dans un milieu très simple et presque misérable, jusqu’au jour où elle avait rencontré Friedrich. Ils s’étaient installés ensembles quelques années plus tard et s’étaient mariés, au grand désespoir de la famille Scaper, en particulier de Antonella. Selon elle, Alexia était la pire chose qui soit arrivée à Friedrich.
    La discussion durant le dîner tourna vite au débat. Le sorcier essayait tant bien que mal de défendre son épouse, hélas tous les membres de la famille étaient contre eux. Cependant, il ne se laissa pas impressionner et lui et sa femme quittèrent la maison, avec la ferme intention de couper tous les ponts avec les Scaper. Ce qu’il ne put savoir, c’est que dès leur départ, sa vieille tante s’était mise à lancer un maléfice… Qui tenait en ces quelques mots :

    A ta famille tu n’as pas voulu obéir, maintenant tu dois en payer le prix
    Du troisième sens, le fruit de ton amour impie sera privé
    Aucun remède ne pourra le soigner, incurable cette maladie restera.

    Aussi grincheuse et opiniâtre qu’étais Antonella, elle n’en était pas moins une excellente magicienne. Un an plus tard, Alexia mis au monde une petite fille qu’il décidèrent d’appeler Ena. Cependant, il furent frappés de stupéfaction en s’apercevant que les yeux du bébé étaient entièrement blancs, dépourvus de pupille. Très vite, il s’avéra que l’enfant était aveugle…
    Les parents de Ena tentèrent tout. Ils firent le tour du monde avec elle pour la montrer aux médecins sorciers de tous les pays. Tous furent incapables de la guérir, excepté un vieux magicien de Cuba, qui pratiquait une facette très rare et peu connue de la magie : la magie ocre. Apparemment très compliquée et peu efficace dans les domaines communs de la magie normale, cette magie ocre eu cependant le mérite de briser en partie le maléfice d’Antonella. Le médecin leur expliqua, à travers les volutes de fumée qui avaient envahi sa cahute perdue au milieu de la jungle, que Ena pourrait voir normalement, mais qu’elle redeviendrais aveugle à chaque fois que son cœur battrait trop vite dans sa poitrine. Dans les bras de sa mère qui pleurait maintenant de bonheur, la petite Ena maintenant âgée de trois ans voyait pour la première fois le monde qui l’entourait…

    Et ainsi, elle grandit heureuse avec ses parents. Elle avait appris maintenant à prévoir sa cécité temporaire et évitait donc d’éprouver des émotions trop fortes. Ses parents étaient tout deux absorbés par son éducation, mais aussi par leur métier respectifs : Friedrich voyageait beaucoup car il travaillait pour un marchand de livres anciens qui avait des boutiques un peu partout dans le monde. Quant à Alexia, elle s’était faite styliste et créait maintenant toutes sortes de robes de sorciers. Elle avait même lancé une ligne de vêtements avec l’une de ses amies, et Ena profitait gaiement de tous les beaux vêtement que sa mère lui offrait.

    A 11 ans, comme tous les jeunes sorciers anglais, elle partit pour l’école de Poudlard. Ce fut à la fois un déchirement de quitter son foyer, mais aussi un émerveillement qui dura presque un an. Elle n’avait jamais vraiment pratiqué la magie avant cela, et tous les sortilèges qu’elle appris au long de son enseignement la fascinait toujours un peu plus. Le travail ne lui faisait pas peur, et elle devint vite une bonne élève, se classant parmi les meilleurs de son année en obtenant un nombre impressionnant de BUSE.

    Aujourd’hui, elle rentre en 6eme année à Poudlard. Qu’est-ce qui va changer ? Cela, elle ne le sait pas encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://selenielle.fr-bb.com/index.htm
 
Ena Scaper²
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: Grimoire des Élèves, Professeurs & Autres :: Serdaigle-
Sauter vers: