::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Six'

Aller en bas 
AuteurMessage
Sixtine Twoïne
Poufsouffle ~ 3ème
Poufsouffle ~ 3ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 23
Maison : Poufsouffle
Baguette Magique : bah bien sur *w*
Pur // moldu // mêlé : Inconnu
Maison : Poufsouffle
Surnom de Riddi : Biloute *w*
Date d'inscription : 02/01/2008

°Infos Pratiques°
Rang:
Humeur: Gourmand Gourmand
Relations:

MessageSujet: Six'   Mer 2 Jan - 17:34

star Errr... Who is she ? star

Nom : Twoïne
Prénom : Sixtine
Surnom : Six'

Date de Naissance : 6 mars 1994
Age : 13 ans
Signe Astrologique : Poisson
Story now
Comment auraient-ils put imaginer, qu'en cette si sombre journée d'hiver, on si beau bout de chou viendrait au monde ? Comment auraient-ils put le savoir ? L'auriez vous su, vous ?


Dylan V. Vendergreph était l'homme, ainsi puis-je dire, le mois respecté de tout le Massachaussett. Il était un de ces cow-boys modernes qui se prenait pour un chasseur de futilité, mais qui pourtant, ne le démontrait guère ... Sur le côté amoureux, cette homme gagna brillot et rattrappa alors toutes ses années de misère et d'embuches avec la femme de sa vie, Clara Stevenston. Cette femme de 20 ans son ainé était une femme de la "haute", comme dirait Dylan. Elle était blonde, comme son ama,nt, mais ils viraient étrangements au gris... Et oui, l'âge ne fait pas bon ménage d'après ce qu'on dit.

********************


Une petite fille au regard sombre fut réveillée vers 5 heures du matin, par un orchestre mélodieux. Elle s'étira dans son petit lit à baldaquin rose et bleu parsemé de papillon argenté, baillant et clignant de ses petits yeux noirs, puis écoutant à nouveau la mélodie douce et calme, elle fut bercée par un chant inconnu. Sixtine sortit de son lit, et traversa la vaste pièce rose parme pour ouvrir la porte. Le chant s'éloignait, la petite fillette courut avec hâte pour l'entendre une nouvelle fois. Une lumière jaune électrique apparut, c'était d'elle que la voix s'élevait. Mais la lumière s'enfuit par une fenêtre ouverte, Sixtine sauta par la fenêtre du deuxième étage. Elle se rattrapa accroupie, tranquille. Se relevant, la petite fille repensa à ce qu'elle avait appris aujourd'hui. Que des choses qui semblaient peu importantes, mais qui l'étaient en vérité. Où plutôt qui l'étaient pour elle. Et peut-être bien pour elle seule. Déjà, elle avait appris que sa soeur jumelle n'était pas en ce moment dans Poudlard, ce qui signifiait qu'elle ne la reverrait pas avant très longtemps, peut-être même jamais. Elle avait déjà de la peine à ne pas effacer cette présence de ses souvenirs de bébé, c'était encore plus dur en sachant qu'elle risquait de ne jamais la voir...
Sixtine commença à avancer sur l'herbe verte sous la lumière que projetait la pleine lune. Elle venait juste de se lever et était d'un très bel oranger, reflet de la lumière du crépuscule. Elle savait que c'était éphémère, et que bientôt, elle serait à nouveau pale, presque blanche, mais toujours entourée de son halo. Le vent, léger, faisait bruisser les quelques arbres présents dans le jardin qu'il lui fallait traverser pour arriver à la lisière de la forêt.
La jeune Twoïne traversa vite le jardin. Elle avait envi de retrouver cette si belle lumière ... et cette voix mélodieuse ... C'était une étrange sensation si palpable, mais si agréable ...
Quelques minutes après, elle retrouva la lumière qui s'était encrée dans un tronc d'arbre. Enfin, la lumière s'éleva de la gravure. Elle eu un sourire dépourvu de joie et attendit.
Sixtine allait repartir quand un grand mage noir apparut. Aussi sombre que la nuit et aussi laid que le plus horrible des Trolls. Elle prit peur et tomba à terre, ce qui la fit repérer par l'homme étrange. Elle voulait courrir, se relever, crier !!! mais le mage noir fut plus rapide qu'elle et ...


SBAAAAAAAAAAAAAFFFFFFFFF !!!


"MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAMMMMMMMMAAAAAAAANNNNNNNN !!!
JE VEUX MA MAAAAAAAAAMMAAAAAAAANNNNN !! Ouin !!! "


Sixtine se réveilla en sueur, elle venait de sortir de cet affreux cauchemar. Elle avait crié tellement fort que tout le village l'avait sûrement entendu.
Elle sentait ses gouttes froides dégouliner lentement dans son dos, ce qui était assez désagréable. Ce rêve se répétait depuis plusieurs jours, et cela faisait, car se cauchemar était envoûtant, presque agréable en fait.
Mais pour plus de compréhension, revenons quelques moments en arrière ...


[FLASH BACK]


- Maman ... Pourquoi tu veux pas que je fasse voler le sucre ?

- SIXTINE !! Je t'ai déjà répéter 15 fois que JE NE SUIS PAS TA MERE !!!


C'est fou comme des mots, si infine peuvent-ils être, peuvent blesser les gens... Mais le pire, c'est que souvent, ce qui sont l'auteur de telles paroles ne se rendent pas compte à quel point ca fait mal. Nous en avons la preuve vivante .... Clara.


Cette femme avait une cinquantaines de piges, mais ne savait encore rien à la vie. En effet, elle eu tout sans bouger le petit doigt, et surtout sans dire merci. Cette fois-là, ce qu'elle voulait, c'était garder son agrent et en gagner, mais sans se fatiguer... Quoi de mieux qu'un bambin ?! Avec les allocations et tout le battafiant, que demander de plus ?!
Ce fut alors un certains 2 janviers que Dylan et Clara adoptèrent un enfant : Sixtine Twoïne, un bébé de 4 mois trouvé sur le rebord d'un trottoir , devant une maison en démolition. Jusqu'ici, tout semblait parfait. Mais au 6 six de l'orpheline, un drame ce produisit. Et un drame qui n'était pas marquer dans les livres les plus burlesques.... Sixtine était une sorcière ... Et Clara n'y échappa pas, car personne ne l'aurait crut si elle l'avait raconté.

[/FLASH BACK]


Et oui, la jeune Sixtine vécut donc dans l'indifférence... Elle n'a jamais connut l'amour autrement que de le donner. Elle n'a jamais ressentit ce que ça fait d'être cajolé. Elle n'a jamais connut ses vrais parents ... Elle sait juste qu'elle a une soeur sorcière, et qu'elle ne l'a vu que de rares fois, bébé ...


Sixtine, pétillante, 11 ans, été :


- Je vais recevoir ma lettreuhhh !! Je vais recevoir ma lettreuhh !!


Sixtine était si heureuse qu'elle ne pouvait s'empécher de chanter et danser comme une folle dingue devant ses faux-parents, eux mêmes très joyeux de la voir enfin déguerpir d'ici. D'ailleurs, ils formaient un étrange trio. Ils étaient tout le temps afférés sur la boite aux lettres dans l'espoir qu'un hibou vienne s'y poser, et les voisins commençaient à se poser des questions.

La lettre tant attendut arriva vers la mi-aout. Quand tout le monde n'y croyait plus après ses 1 mois et demi d'attente ...


- KYAAAAAA UN HIBOU !! Je pars d'iciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! Je ne verrais plus leur tronche d'empotéeuhhh !! Youpiii, Yihaaa !!


*PAFFFF !*


Sixtine se prit alors une lettre étrangement lourde sur le visage, ce qui lui fit un mal fou. Mais malheureusement, ce ne fut pas la seule. Des dizaines de lettres volèrent dans tous les sens, accrochés aux pattes des différents hiboux fous ...
Ravie et joyeuse, elle déchira la première enveloppe qu'elle reçut. Plus un bruit n'était dans la maison, les animaux comme les voitures semblaient s'être estompée... Soudain, un cri de joie closa se silence :


- YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !! JE VAIS REELLEMENT A POUDLARD !!!


Toute la "famille" se mit donc à sauter de joie dans tous les sens, et même, étrangement, se mit à s'embrasser. Sixtine allait partir dans un monde magique et inconnu, et surtout très loin !!!

Quelques jours plus tard ...

La petite fille se dirigea vers la salle de bains pour se laver (comme tout le monde ^^) elle enleva délicatement sa robe de chambre trempée, et fit couler de l'eau dans la baignoire.
Dès que celle-ci se remplit d'eau, Sixtine mit un pied dedans, puis deux dans cette eau abondante. Elle coulait en torrent sur sa peau bronzée de l'été, cette chaleur douce et glissante lui faisait un bien fou ... Elle ferma les yeux, comme par bonheur de vivre, mais sa douche fut de courte durée ...


- SIXTINE ? Mais, que fais-tu là à cette heure ?


Son père venait d'entrer dans la salle de bain, La jeune Twoïne fut révoltée de son impertinence, il entrait sans frapper dans un lieu aussi intime ? En temps normal, elle se serait révoltée, elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds, mais là, elle y renonça, elle était trop anxieuse et ne se contrôlerait pas ... et oui, notre petite fille est une personnalité déterminée qui ne se laisse pas marcher dessus. Elle a un caractère affirmé malgré son jeune âge.
Son père la regarda, les yeux plissés et la tête haute, il lui lança ...


- Tu dois être en forme !!! Tu ne te souviens pas ? TU VAS À POUDLARD !!


Et il claqua la porte qui fit trembler les murs de la baraque. Ce n'était pas dans son habitude de parler comme cela à sa fille, mais il n'était pas rassuré non plus. Sa fille allait entrer dans un endroit où lui même n'avait jamais mit les pieds et elle allait savoir faire des choses qu'il ne pourra jamais faire. Et oui, son père est un "moldu" ! Mais c'est le prix à payer quand on adopte quelqu’un pour l’argent ... Le malheur finit toujours par vous tomber dessus !! D’ailleurs, Sixtine n'aimait pas trop son père, elle le voyait comme une personne trop différente, et elle ne pouvait se confier à lui ...
Elle sortit donc de la douche, toujours un peu dans la brume.. Elle se mit un jeans et un T-shirt rouge vif et descendit les escaliers. Elle aperçut sa mère aux fourneaux, elle s'agitait dans tout les sens, elle aussi était stressée par la rentrée. Elle sourit en voyant tout ce monde s'agiter pour elle, ils se languissaient tellement de la voir partir qu’elle s’était même mise à faire la cuisine !!
Après des au revoirs joyeux et de « faux » enlacements, elles arrivèrent à l'heure à la voix 9 et 3/4. Elle était épuisée par ses adieux, elle n'aimait pas trop sa famille proche. C'était tous des prétentieux, avares, surtout l'oncle Robert ...
A peine le train ouvrit-il ses portes que la mère de Sixtine l’embrassa froidement et la poussa vers le Poudlard Express.


- Aurevoir Sixtine !


En 3 secondes, elle disparut le sourire aux lèvres. Et oui, elle n’avait pas envie de rater ne serait-ce qu’une seule minute de tranquillité.
Sixtine entra donc dans le fameux Poudlard Express tant renommé pour son confort. Tous les compartiments étaient vides, alors elle prit le premier de la rangée droite. Elle s'assie alors sur la banquette rouge et moelleuse, attendant une arrivée. Elle n'avait pas vraiment envie de rester seule tout le trajet, mais malheureusement, chaque fois qu'on la voyait dans le compartiment, on partait à la recherche d'un autre. Elle baissa la tête quand le train se mit en marche, elle se sentait bien seule d'un coup ... De toute façon, c'était beaucoup mieux comme ça, elle voulait être au calme, donc la solitude était le meilleur des remèdes.
Après quelques heures de somnolence, Sixtine finit par s'écrouler sur la banquette, et s'endormir profondément ... La pluie commença à tomber, drue et épaisse, parsemée de quelques éclairs tonitruants ... Soudain, la porte du compartiment s'ouvrit et un jeune homme entra, elle devina son insigne de préfet ...


- Eh ! Petite ! dit-il en s'adressant à Sixtine, tu devrais mettre ta robe de sorcier, on arrive ....

Elle obéit, elle mit sa robe de sorcier un peu grande pour elle, et se rassit sur la banquette, attendant l'arrivée ...
Poudlard, l'immense école, fit découvrir sa tours nord, la pointe touchant les nuages noirs. Le train s'arrêta quelques minutes après, et par chance, elle fut une des premières à sortir du train, elle fut émerveillée en découvrant le parc et le château.


- Les 1ères années par ici !


Un homme barbu et immense se planta devant elle, les yeux remplis de bienveillance. Elle sourit en découvrant les petits yeux noirs du petit géant, celui-ci lui sourit en retour et elle ne pu s'empêcher de faire une risette ... Cet homme les conduisit dans le Grand Hall de Poudlard, où une femme à l'air sévère les attendait. Sixtine fut quelque peu ... Gênée ... Elle n'était pas vraiment dans son monde en fait ...
Le professeur les emmena dans la Grande Salle, une immense pièce remplit d'élèves, assis à 4 tables différentes ... Le professeur Mcgonagall leur expliqua en quoi consistait la cérémonie de répartition et tout le blabla nécessaire ... Sa voix s'éleva ...


- Twoïne Sixtine ?


Elle s'avança vers le tabouret d'un pas sûr, s'assied dessus et mit le choixpeau tant populaire sur sa tête et attendit son verdict ...

[HJ: Pour la maison, je sais pas trop où mettre Six' =S. A vous de voir ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Six'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: Grimoire des Élèves, Professeurs & Autres :: Archives et Non Validés-
Sauter vers: