::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 .: Last Escape :.

Aller en bas 
AuteurMessage
Samuël McKensie

avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Maison : Serpentard o_o
Baguette Magique : Salix Babylonica, trente centimètres avec une plume de Vivet Doré à l'intérieur..
Pur // moldu // mêlé : Mêlé
Surnom de Riddi : Sam / Samii ♥
Date d'inscription : 14/03/2008

°Infos Pratiques°
Rang:
Humeur: Sarcastique Sarcastique
Relations:

MessageSujet: .: Last Escape :.   Mar 18 Mar - 20:11

[Je sais que je n'ai pas assez de message mais Notre Grand Lilian a accepté XD]

    .:Last Escape:.



    *| http://last-escape.superforum.fr/index.htm |*

    Histoire:
      Rügen, 22 Octobre 1958.

      « Je crois enfin avoir trouvé l’emplacement parfait pour y construire mon hôpital. Je crois que je vais enfin pouvoir y réalisé mon rêve… »

      Le rêve… Qu’est-ce que le rêve? Nombreuses sont les personnes qui ont pensées pouvoir l’atteindre, le toucher, le vivre… Nombreux aussi sont ceux qui y ont perdus l’espoir, la vie, la raison. Une simple légende, une pensée éphémère, une histoire oubliée… Vous connaissez la tragédie de Last Escape ? Elle fut produite parce qu’un simple homme aux pensées fantasmagoriques avait sombrer dans ses rêves, frôlant la folie, il y a de cela cinquante ans. Il se nommait Hirsch, Stuart Hirsch. C’était un homme d’ambition, une personne riche, un être qui se tuait à la tâche. Sauf que cette fois, ce fut sa tâche qui lui ôta la vie. Vous ne me croyez pas ? Et bien, laissez moi vous racontez son histoire…

      Il était un médecin réputé pour son talent et pour les nombreuses fois qu’il avait sauvé des vies. Et pourtant, être l’étoile de tous ne lui suffisait pas. Il en voulait plus. C’est à ce moment que naquit son désir de posséder son propre hôpital. Au début, seulement dans ses pensées et avec le temps, il serait bel et bien présent avec lui. Stuart acheta Rügen, petite île allemande près de la mer Baltique, et y fit construire son chef d’œuvre. Un chef d’œuvre de toute une vie : Last Escape. Ça ne serait pas qu’un simple établissement pour les guérisons, une urgence ou une mort douce. Les gens pourraient y vivre, donner un nouveau sens à leur vie presque terminée. Ce fut la clé de son nouveau succès, la solution de tous ses problèmes, sa raison de vivre. Aussitôt que l’hôpital ouvrit ses portes grandes et majestueuses, les gens vinrent y trouver refuge rapidement, comme si cet établissement était la conclusion de tous leurs soucis, la sécurité absolue. Et naturellement, en plus d’en être le père créateur, le dirigeant et le plus grand médecin, il était devenu encore plus riche, plus puissant. Son rêve s’était réalisé.

      … Mais tous les rêves ont une fin, toutes aussi différentes les unes les autres. Sans doute que celui-ci mis un terme à son histoire parce que Stuart Hirsch s’était montré un peu trop présomptueux, passionné… rêveur. Nul n’aurait pu savoir si c’était un cas de haine envers Mr. Hirsch ou si c’était par maladresse, mais une chose était sûre, la mort était de la partie. Un jour, environs douze ans après son ouverture, ils durent faire face à un adversaire de taille, un adversaire qui allait réduire la vie de plusieurs en tas de cendre, ainsi que les espérances des autres : l’incendie. Des flammes, des sirènes, des cadavres. Un simple accident ? Le mystère ne fut jamais élucidé, ni avant ni maintenant. C’était la fin de ce qui était devenu l’espoir de centaines de personnes, la fin du rêve d’un seul homme. La fin de Last Escape.

      Qu’est-ce qui est advenu de Stuart Hirsch? La folie l’a emporté, avec tout les malheureux qui avaient péris dans l’incendie. Oh bien sur, il y avait des survivants, beaucoup avait réussit à sortir de cet enfer de feu… comme son père créateur. Le pauvre homme avait tout perdu, son argent, sa fierté, son œuvre. L’homme, qui devait être âgé dans la soixantaine avancée, alla se jeter en bas de la falaise de Rügen, sa propre île, celle qui lui avait donné des ailes et qui maintenant le laissait tomber. On ne retrouva jamais son corps, sans doute emporter par le courant enragé de la mer Baltique. Durant des années, les ruines de Last Escape restèrent intactes, personnes n’osaient s’aventurer dans leur centre de peur de trouver des choses inhabituelles. Puis vinrent les touristes qui avaient entendus cette malheureuse histoire. On avait oublié cette histoire au fil des années, tout comme les âmes qui y erraient…


      Rügen, 12 Novembre 1998.

      « Il parait que cette île est spéciale, avec tout ce qu’elle a vécu. Pour moi, ce n’est qu’un morceau de terre qui m’aidera à atteindre mon but. »

      Qui aurait pu croire qu’un jour, Rügen reprendrait vie, renaîtrait de ses cendres ? Seulement cette fois, celui qui prit possession de l’île était un être intimidant, antipathique… Il ne faisait que vous donner froid dans le dos. Personne ne savait avec exactitude d’où il venait, qui il était et la raison de sa venue. Tout ce qu’on pouvait savoir de lui, c’était qu’il était « psychologue » Allemand et qu’il possédait une véritable fortune. Il s’était intéressé à l’histoire de Last Escape et il avait déclaré : « Ce Mr. Hirsch était un fou, il ne savait pas ce qu’il voulait. Moi je sais ce que je veux.» Et le pire, c’est que c’était vrai. À peine venait-il d’acheté l’île qu’il fit reconstruire Last Escape, c’était procuré les anciens plans, mais en une version améliorée. Directement sur les ruines de l’ancien hôpital. Les gens le traitèrent de sans cœur car il les empêchait de venir porter des fleurs pour leurs défunt(e)s ami(e)s, proches mais tout ce qu’il leur répondait, c’était : « Vous avez eût votre chance. C’est à mon tour. »

      Last Escape deuxième génération, c’est un peu comme cela que les gens l’appelaient. On dit également que le nouvel établissement est « hanté » par la présence des anciens, ceux qui ont brûlés. Mais ce n’est pas une preuve car tout ceux qui disent en avoir vus ou entendus sont considérés comme cinglés… Ce qui est fort probable car le nouvel hôpital créé sur l’ancien n’est nul autre qu’un Centre de rétablissement pour les jeunes souffrant de troubles psychiatriques. Cela expliquait tant de choses et si peu à la fois. Aujourd’hui, Last Escape est bien vivant, pris au piège avec toutes sortes de jeunes qui souffrent de divers problèmes. Ils sont fous mais ils ne sont pas les seuls. Il c’était avéré que presque tous les membres du personnel, ainsi que Mr. Ulrich, possédaient une certaine… folie envers leur patient. Pas qu’ils étaient aliénés mais seulement, certains d’entres agissaient de manière… inhabituelle? Certains étaient froids, mesquins et brutaux avec les patients. D’autres étaient doux, mielleux et « généreux » avec leurs petits protégés.

      Plus les gens s’y faisaient internés, parfois sans raison et parfois parce qu’ils étaient trop dangereux, plus des choses étranges se produisaient à l’intérieur de ces murs. Il n’y avait plus aucuns visiteurs sur l’île, seulement une continuelle brume épaisse tout autour de l’hôpital psychiatrique. Et pour s’assurer que les patients allaient êtres en sécurité, Mr. Ulrich fit même posé des clôtures et des fils barbelés autour de l’île, excepté sur la plage et la falaise. Ce n’était plus un endroit pour se reposer et se rétablir, c’était devenue une prison. Une chose était sûre, à Last Escape : Une fois entrée, on n’en ressort plus.

      Bienvenue à Last Escape.


    [Forum tout nouveau tout neuf ! LA nouvelle version]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zone-center.niceboard.com
 
.: Last Escape :.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02.03/17.C.L'Aquila, Italie - Time to escape
» Kickstater Escape issu de l'univers d'Eden
» escape game à besançon
» Bug a la chapelle
» I can't escape from this living ? Elrond and Aodhán

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: ~ Archive ~-
Sauter vers: