::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Miss Estel McCard *_*

Aller en bas 
AuteurMessage
Estel Mc
Invité



MessageSujet: Miss Estel McCard *_*   Mer 23 Mai - 3:37

Nom : McCard
Prénoms : Estel [prononcer comme "Estelle"], Atalantë [prononcer comme "Atalanté"](quoi, vous avez un problème avec ses prénoms ? Elle aussi figurez-vous, mais bon, elle y peut rien.)
Surnoms : Yay' (aucun rapport, vous en conviendrez mais que voulez-vous, c'est son cri de guerre et c'est devenu son surnom fétiche), Taly (un peu plus en rapport avec son deuxième prénom mais bon)


Date de Naissance : Estel Atalantë McCard est née… Elle est née quand déjà cette sombre idiote ? Quoi, excusez-moi, c'est pas parce que j'ai été embauchée comme narratrice pour raconter ses "aventures" que je l'apprécie. Deux secondes, je fouille dans mes fiches. Ah voilà ! Miss McCard est née le 30 Juillet 1991. Un jour avant ce cher Potter, ce qui ne la remplit par contre pas de joie. La raison ? Boarf, vous la saurez plus tard.
Age : Donc, Miss McCard, que je n'apprécie pas assez pour l'appeler par son prénom -mais rassurez, ça finira pas venir- est âgée de 15 ans (bah oui, elle en a pas encore eu 16, son anniversaire n'étant pas encore passé).
Signe Astrologique : Elle est Lion… Je crois hein. N'étant pas très bonne en astrologie, c'était pas obligatoire dans mon brevet de narratrice, j'ai jamais appris ça. Deux secondes, je louche dans un Sorcière-Hebdo… Oui c'est bien ça, la Miss McCard est Lion. C'est à se demander ce que c'est que ce bazar.


Maison : Serdaigle, et franchement, on peut se demander ce qu'elle fait là-bas.
Rang Social : Miss McCard est issue de l'union d'un sorcier et d'une moldue. [Les McCard ont d'ailleurs divorcé peu de temps après la naissance d'Estel mais bon, ça à la rigueur, ça a pas à être marqué ici.] Quant au milieu dont elle est issue, il s'agit d'un milieu aisé…


Description Physique : Comment pourrais-je vous décrire la Miss McCard sans être trop incisive et méchante ? C'est vrai quoi, je déteste cette fille, je sais même pas comment je me suis retrouvée à raconter sa vie. Mais bon, je dévie, revenons dans le droit chemin et décrivons-la du mieux que je peux.
Estel -parce que ça commence à me gaver d'écrire tout le temps "Miss McCard"- est tout d'abord assez… on va pas dire "grande" parce qu'elle triche, mais elle est de taille moyenne. Elle a de longs cheveux noirs qu'elle attache parfois en queue de cheval basse. Enfin bon, sa coiffure peut aussi être quasi inexistante. Bref, c'est selon son humeur du matin. Ses yeux quant à eux, ont la particularité d'être changeant selon le temps qu'il fait. Lorsqu'il fait beau, ils sont d'une couleur assez claire oscillant entre le vert et le bleu et lorsqu'il pleut, ils sont d'un vert sapin assez sombre. Mais ne nous attachons pas tant que ça aux yeux d'Estel, après tout, ça n'intéresse personne. Estel est de corpulence moyenne, d'un poids qu'elle ne connaît pas et qu'elle ne cherche pas à connaître.
S'habillant souvent dans des couleurs chaudes, elle a été assez déçue de la décision du Choixpeau Magique mais finalement s'est faite à l'idée de porter du bleu et du bronze (et ocre). Élevée pendant un temps par sa mère, Estel a connu une période de rose à profusion, de poupées Barbie et de chansons débiles. Fort heureusement pour elle, cette période s'est soudainement arrêtée à ses 10 ans où, non seulement la petite fit la découverte de ses pouvoirs tant attendus, mais en plus sa mère n'en pouvait plus de voir du rose partout. Pas si mal hein ?

Description Psychologique : Passons au caractère. Estel Atalantë McCard est une personne particulièrement lunatique. Lunatique dans le sens positif, c'est à dire qu'elle peut passer du profond désespoir à une joie sans bornes. Mais lunatique dans le sens négatif aussi, et c'est là que c'est moins agréable. Dans le sens négatif, on peut la voir calme et douce et l'instant suivant totalement agressive. Certains soupçonnent une double-identité de la part de la demoiselle, on associerait même son nom à un surnom qu'elle n'apprécie pas du tout à savoir "La Schizo". Mais schizophrène n'est pas un adjectif qui pourrait se rattacher à la demoiselle. Elle est juste un peu… entière. Oui voilà. Tout blanc ou tout noir, jamais gris. Ses amis d'ailleurs ne lui en veulent pas. Mais vu qu'elle a peu d'amis à Poudlard et qu'elle ne cherche pas à s'en faire, les seuls qui la supportent sont rares. Elle s'y est d'ailleurs énormément attachée à tel point que quand elle pète un câble en présence de ses amis elle se répand en excuses dès le moment où elle s'est calmée, et ce jusqu'au moment où elle repart sur ses grands chevaux. Estel est ainsi et personne ne la changera…
Estel a l'air constamment apeurée mais ceux qui la connaissent savent bien que ce n'est pas parce qu'elle a l'air d'avoir peur qu'elle a réellement peur. Estel est une demoiselle bien courageuse qui aurait très bien pu aller à Gryffondor mais qui n'y est pas allée parce que : -petit un, elle avait aucune envie d'y aller et qu'elle s'est totalement opposée à la décision du choixpeau ; - petit deux, son père était allé à Serdaigle et lui avait dit que c'était sympa donc elle avait bien envie d'essayer ; -petit trois, elle était assez studieuse bien que l'envie lui prenne de temps à autre d'envoyer valdinguer les livres qu'elle avait sous les yeux. Ainsi donc, pour ces trois raisons, et sans doute d'autre, la Schizo (puisque c'est ainsi que les petits malins qui veulent qu'elle s'énerve l'appellent) a atterri à Serdaigle. À noter que ça n'était pas plus mal vu que c'était sans doute la seule maison où elle se sent chez elle.
En plus d'être totalement lunatique, courageuse et studieuse (mais pas trop quand même, enfin ça dépend de l'humeur du moment), Estel est une demoiselle assez… Lourde ? Non. Quand même pas. Mais quand elle veut quelque chose, elle est prête à tout faire pour l'avoir. Entre autre, enquiquiner ses (rares) amis pour qu'ils lui disent ce qui les tracasse alors qu'ils s'étaient jurés de ne rien dire à personne, ou encore utiliser de ruses et de stratagèmes dignes des plus mesquins des Serpentards. Oui, je sais, tout le monde se demande ce qu'elle fout à Serdaigle, même elle. On aurait dû la mettre dans une maison spéciale, rien que pour elle, ça l'aurait calmée. C'est vrai quoi, je vous ai pas encore tout dit. Cette fille, elle est assez douée pour dissimuler. Elle planque de ces trucs des fois… Et à des endroits surtout O_O Vous voulez un exemple, pas convaincus ? Ok, laissez moi deux minutes, je vous le trouve ce superbe exemple… Elle emmène un doudou à Poudlard. Non, interdiction de rigoler, ce doudou est vachement important pour elle, si jamais elle apprend que je vous en ai parlé, elle va porter plainte à l'auteur et je vais me retrouver à la rue. Donc reprenons, ce doudou auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux -quoi, qui a dit que c'était une gamine ? Attendez un peu de connaître son histoire, vous comprendrez mieux- elle le sort de sa cachette le soir, quand tout est éteint dans le dortoir. La cachette ? Si vous pensez que je vais vous la dévoiler, vous voulez lui piquer son doudou hein *snif* Bref, la cachette est une cachette hyper simple, pourtant personne n'y penserait jamais.
Autre de ses traits de caractère, la jeune fille a des tendances insomniaques. Bien sûr elle trouve de quoi s'occuper quand elle ne dort pas. Mais il lui arrive de s'endormir en cours, hélas pour elle, heureusement elle a un système spécial dans son cerveau (ou du moins un gêne particulièrement pratique) qui la réveille dès qu'elle s'endort (pendant la journée). Ce gêne doit sans doute aussi agir quand elle est dans son lit, ce qui expliquerait les tendances insomniaques…


Dernière édition par le Mer 23 Mai - 3:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Estel Mc
Invité



MessageSujet: Re: Miss Estel McCard *_*   Mer 23 Mai - 3:38

Histoire : L'histoire d'Estel n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler une histoire tragique. Il s'agit simplement d'une histoire banale. Mais commençons par le commencement voulez-vous ?
Estel Atalantë McCard est née le 30 Juillet 1991, dans une charmante petite bourgade du Sud de l'Angleterre dont le nom vous sera tu, il ne manquerait plus que vous essayiez de retrouver son adresse sur les pages jaunes britanniques. L'air était chaud, le temps était à la baignade, et les époux McCard auraient bien profité de la plage sauf que non, Miss McCard en avait décidé autrement, en bonne chieuse qu'elle était. Ainsi, elle sortit la tête du ventre de sa mère en plein milieu de l'après-midi, déjà très en forme rien qu'à voir comment elle hurlait sa douleur lorsque l'air pénétra pour la première fois dans les poumons de la petite chose rouge et braillante qui hurlait son désespoir, sa rage, et aussi le fait qu'elle avait faim rien qu'au sortir du ventre de sa génitrice. Qui a dit qu'elle était ingrate ? Tout faux, tout faux. Et puis en plus, elle avait pas aimé que l'autre type qu'on appelait docteur lui tape sur les fesses Surprised Quoi encore ? Mais arrêtez de m'interrompre toutes les deux phrases sous prétexte que ma narration laisse à désirer. D'abord elle laissera à désirer si je le souhaite alors toc et re-toc. Donc, reprenons *voix enjouée, mode Fée des fleurs ON* En ce jour béni donc, la douce Miss McCard poussait son premier cri, et sans doute pas le dernier de la série, et le monde lui apparaissait comme elle le verrait encore quinze ans après : bruyant, violent, mais pas si pourri. Pour une naissance, elle était plutôt bien réussie, Estel s'était pas faite découper au scalpel moldu (bah oui, elle a vu le jour dans un hôpital moldu), elle avait même réussi à se taper deux noms qu'elle haïrait pendant longtemps. Pretty cool, hein ? Ça aurait pu être pire, je suis d'accord avec vous. Mais vous inquiétez pas, ça empire après *grosse sadique*.

Quelques jours plus tard, Estel (qui avait décidément un prénom à la con mais ne pouvait pas protester) fut enlevée de l'hôpital par ses parents qui l'arrachaient à sa maison et à sa couveuse électrique dans laquelle elle avait été si bien pour l'emmener dans un endroit qui puait le propre (mais pas le même propre que celui de l'hôpital), la peinture trop fraîche, et le chat O_O C'est ainsi qu'abandonnée à elle-même dans un parc à bébé, posée sur une couverture bien rembourrée, elle fit connaissance avec son premier ennemi. Oui, ennemi. Parce que le chat n'était pas prêteur et c'est bien là son moindre défaut [ahem] et n'appréciait pas du tout qu'une vulgaire petite crotte rose braillante pour un oui ou un non vienne lui piquer sa couverture sur laquelle il s'était roulé en boule un nombre incalculable de fois. Ainsi, ce fut très rapidement que le chat vint feuler près de la petite qui essaya de faire pareil sans parvenir à intimider le gros matou noir. Ils auraient pu devenir amis. Ça ne fut pas le cas car le chat vola à Estel sa petite poupée en tissu et la déchiqueta sous les yeux de la toute petite qui sanglotait devant ce massacre de son bien le plus cher.

Fort heureusement, la poupée fut vengée, et le chat châtié. Ou du moins, c'est ce que pensa la petite puisqu'elle n'eut plus affaire à lui. Du moins pas avant qu'un an eut passé. Et en voyant le gros matou, l'année suivante, Estel se dit simplement que c'était un autre chat. Naïveté de l'enfance ? Sans doute. Elle avait un an déjà, c'était un exploit si on connaissait le nombre de fois où Mademoiselle avait joué à la casse-cou et avait failli se fracasser le crâne (qu'elle avait déjà gros) par terre, on n'allait pas en plus lui demander de reconnaître un félin qu'elle n'avait pas vu depuis 12 mois. C'est que c'est long douze mois. En douze mois, la petite avait pu apprendre des tas de trucs. Du genre marcher, à ses 10 mois, c'est bon, elle trottait comme un petit lapin (chboïng chboïng). Ou encore parler. Mais là c'était plus complexe. Son premier mot, elle le dit dès son premier jour. C'était un truc du genre "OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNN" ou quelque chose comme ça. Ensuite vinrent des mots qui n'étaient pas sensés être dans le vocabulaire du bébé de base : "sauseeeettes" (comprendre par là "CHaussettes") ; "zymnasti" (qui semblait vouloir dire "Gymnastique") ; le légendaire "cacadanculotte" suivi de pas très loin par le "mamanpipiiiiii" et enfin le "FAIIIIIIIIIM-MANGEEEEER" tout aussi connu. Il y eut aussi "papaboum" qu'Estel proféra à l'occasion d'un sort foiré de son père. Car oui, son père était sorcier tandis que sa mère était moldue. Une alliance qui ne marchait déjà pas très bien et qui se détériora toujours de plus en plus pour finalement s'arrêter au stade d'amis. Les parents d'Estel divorcèrent et convinrent d'une chose pour l'éducation de la petite qui avait deux ans lorsqu'ils décidèrent de ne plus vivre ensemble : la mère l'aurait jusqu'à ce que les pouvoirs de la petite se manifestent, le père l'aurait à partir de ce moment. Bien sûr, Estel voyait son père un week-end sur deux histoire de ne pas oublier totalement à quoi il ressemblait. Et finalement sa vie ne fut pas trop détériorée par cet arrangement entre ses parents.

Estel étudia dans une école moldue privée pour filles pendant son enfance. Elle se fit là-bas des amies comme des ennemies, toujours en rapport avec son humeur du moment où elle firent connaissance. Et croyez-moi, elle avait plus d'ennemies que d'amies, que voulez-vous, les gens venaient la voir quand elle était d'une humeur massacrante --'

Ici, je me vois dans l'obligation de sauter quelques années totalement inintéressantes pour vous et pour moi aussi -quoique j'ai quelques anecdotes qui devraient pouvoir me servir à expliquer le comportement futur d'Estel- toujours est-il que nous arrivons donc aux huit ans de la petite. Ces huit ans ne sont pas si importants, c'est simplement une constatation du fait que franchement, être née le 30 juillet, c'est vraiment un plan pourri, parce qu'aucun copain n'est dans le coin. Mais voyez plutôt. La mère d'Estel venait de demander à Miss McCard si jamais elle n'avait pas d'amis qui était ici, si jamais Susan ne restait pas chez elle. C'est à partir de ce moment qu'il est intéressant d'étudier les différentes réactions de la petite :
- Susan elle est méchante.
- Ah bon, mais je croyais que c'était ta copine.
- C'est pas ma copine.
- Qu'est-ce qu'elle t'a fait ?
- Rien.
- Bah alors pourquoi…
- Parce qu'elle a dit que Ken il était beau.
- Ah.
S'en suivit une visite chez le psy qui déclara que tout allait bien, qu'Estel avait simplement marre qu'on lui offre des Barbies ou des Kens et qu'elle avait autre chose à faire que jouer avec les petites filles de son âge qui portaient du rose… Le psychologue alla même jusqu'à demander si le père… Et il fut coupé avant la fin de sa phrase par un regard noir de la mère. On n'allait quand même pas mêler le père à cette histoire stupide et sans intérêts.

Depuis ce jour, Estel ne reçut plus aucune Barbie mais fut comblée dans tout ce qui correspondait à la littérature. Elle dévora des brouettes de romans en peu de temps et devint très rapidement une lectrice assidue. C'est sans doute en partie grâce à cette particularité qu'elle fut envoyée à Serdaigle. Mais reprenons son histoire, nous ne sommes pas encore là.

Les pouvoirs d'Estel se manifestèrent alors qu'elle était âgée de 10 ans tout juste, c'est-à-dire un an avant de pouvoir légalement entrer à Poudlard. Que ne fut pas sa joie lorsqu'elle se rendit compte qu'elle pouvait enlaidir cette stupide Barbie qui traînait dans un vieux carton depuis si longtemps. Estel s'amusa d'abord à lui colorer les cheveux en vert et essaya de lui faire pousser une verrue, chose qui se révéla impossible sans baguette. Rendez-vous fut pris avec son père qui passa la prendre le lendemain et l'emmena dans un endroit où elle rêvait d'aller : le Chemin de Traverse. C'est ainsi qu'elle découvrit ce monde dont l'entrée lui avait été refusée par sa mère. Estel partit vivre chez son père comme convenu mais continuait de voir sa mère lors des weekends.

Dès le moment où Estel mit le pied dans l'appartement de son père, elle se fit attaquer par une petite chouette hulotte qui semblait heureuse de la voir. Ne comprenant pas et étant quelque peu effrayée, Estel se calma lorsque son père lui expliqua qu'il s'agissait de sa chouette à elle. La chouette qui n'avait pas de nom se retrouva rapidement baptisée Hope parce qu'après tout, c'était ce qu'avait fait Estel pendant les huit ans qui l'avaient séparée de ce moment exceptionnel. Elle se rendit rapidement chez Ollivanders -elle avait trépigné pendant deux jours pour que son père arrive à prendre un jour de congé et l'emmène dans la boutique du vieil homme. C'est là, dans l'alcôve, qu'elle avait essayé deux baguettes avant que sa baguette ne la trouve. Sa baguette était en bois de noisetier et contenait, si jamais elle avait bien retenu les paroles du vieil homme, deux poils de fléreur. Le vieux fabricant lui avait d'ailleurs expliqué que ces deux poils lui permettraient de réussir plus facilement ses sortilèges de Défense Contre les Forces du Mal. Elle allait s'amuser, c'est dire que ça promettait. Munie de sa nouvelle baguette, Estel avait couru à travers tout l'appartement histoire de trouver un livre de sortilèges pour s'entraîner. Le seul qu'elle avait trouvé s'intitulait "Comment repeindre une pièce en trois coups de baguette". Qu'à cela ne tienne, elle était allée dans sa chambre qu'elle trouvait d'un violet moche, et avait entrepris de la recolorer… Bien sûr le mélange de couleur ne fut pas le plus réussi, mais sa chambre bleu-vert, de la même couleur que ses yeux, lui plaisait beaucoup.

Un an passa, pendant lequel Estel devint de plus en plus surexcitée et intenable. Son père l'avait inscrite à une école primaire pour sorciers, si bien qu'elle put partager sa joie avec d'autres enfants qui n'avaient pas la même approche qu'elle. Elle ne s'en formalisa pas, pas plus qu'elle ne se jeta au cou d'une petite prétentieuse qui avait dit que de toute façon, Poudlard ne valait rien à côté de Durmstrang. Il faut dire aussi qu'Estel n'y connaissait rien. Elle profita donc de cette année pour se cultiver à fond sur son monde, pour apprendre des tas de trucs qui ne lui serviraient sans doute jamais comme "Comment cultiver ses légumes dans un pot en terre sans eau et sans soleil en magie". Oui, on est d'accord, son père avait vraiment des bouquins inintéressants chez lui. L'année se passa donc, se traînant lentement pour la jeune Estel qui trépignait d'impatience. Enfin, la lettre tant attendue arriva le soir exact des 11 ans de la petite, lui annonçant qu'elle était attendue à 11h le 1er Septembre à la gare de King Cross, voie 9 3/4. Ci-joint venait la liste des fournitures qu'ils allèrent acheter le lendemain. Il n'est pas sans vous dire que la soirée où elle reçut la lettre, Estel sautilla dans tout l'appartement sans s'arrêter pendant une bonne trentaine de minutes, tout ça en répétant sans se lasser "Je vais à Poudlard ! Je vais à Poudlard ! Je vais… (etc)" Elle était heureuse quoi.

Le 1er Septembre 2002 vit Estel Atalantë McCard arriver à Poudlard, école de sorcellerie reconnue et connue. Elle traversa le lac comme les autres élèves de premières années et arriva dans l'escalier comme les premières années. On lui posa à elle aussi le Choixpeau Magique sur la tête et ce dernier hésita longuement sur deux maisons où l'envoyer -Gryffondor ou Serdaigle. Il se décida enfin pour Serdaigle où la petite se fit bon nombre d'ennemis par son caractère paradoxal et totalement lunatique. Elle parvint tout de même à devenir amie avec quelques personnes qui arrivent encore à la supporter après quatre années -un "bravo" d'ailleurs pour ces gens-là parce qu'Estel est pas un cadeau des fois.

Ainsi, Estel est en plein dans sa cinquième année d'études, toujours aussi lunatique qu'avant, toujours aussi aimée, toujours aussi… Folle ? Non. Tout de même pas.


Famille : Ses parents sont divorcés. Son père, Arthur McCard, est un sorcier qui fut envoyé à Serdaigle tandis que sa mère, May Payrson, est une moldue tout ce qu'il y a de plus normal si on oublie qu'elle est au courant pour le Monde Sorcier. Estel est d'ailleurs fille unique et ne s'en porte pas plus mal -vous imaginez, deux Estel ? Le monde ne serait plus vivable XD

Animal : Une chouette hulotte, Hope, qui a comme particularité de ne jamais délivrer le courier à temps.

Passe-temps : Estel passe son temps à grimper dans les arbres de Poudlard, c'est un truc super qu'elle a découvert dès sa première année, eh ben croyez-moi ou pas, comme vous voulez, elle A-D-O-R-E. Elle lit aussi toujours autant, et ne dit jamais non à un huage des joueurs de Quidditch qui, comme tous les sports de balles moldus, est une occupation inintéressante =D

Autres anecdotes :
    Son doudou : Étrange qu'une adolescente de 15 ans ait toujours un doudou auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux. Mais elle a une bonne raison. Ce doudou voyez-vous, c'est son premier doudou, celui que le maudit chat a massacré lors de leur première rencontre. Une poupée en tissu toute bête, cousue par sa mère dans un tissu tout doux. Les années ont passé et le doudou s'est détérioré. On remarquera qu'Estel, même avec ses pouvoirs, n'a jamais essayé de réparer le doudou, elle s'était habituée à l'aspect cassé et fragile.

    Le surnom "Yay" : Parce que quand même, ce surnom mérite une petite explication. Vous avez sans doute compris qu'Estel a tendance à être soit très enjouée et amicale, soit très agressive et là vaut mieux l'éviter. Le surnom "Yay" lui vient d'une journée où elle était particulièrement joyeuse, où elle sautait partout et où elle poussait des petits "Yay" dans tous les sens. À quoi ça lui servait ? À rien. Elle avait 5 ans à cette époque et on devait sans doute lui avoir offert une fleur. Quoi a dit qu'elle était débile ? Après tout, peut-être hein… Toujours est-il que les cris de joie -ou de guerre car depuis elle le reprend aussi quand elle est énervée- sont restés et qu'elle s'est retrouvée affublée du surnom Yay.
Revenir en haut Aller en bas
Shin Max
Invité



MessageSujet: Re: Miss Estel McCard *_*   Mer 23 Mai - 12:57

Welcome sur Riddikulus !
Je te valide, tu peux maintenant posté !
Amuse toi bien ^^

Serdaigle, 5ème année !
Revenir en haut Aller en bas
Estel Mc
Invité



MessageSujet: Re: Miss Estel McCard *_*   Mer 23 Mai - 13:04

Je ne dirai qu'une chose :
YAAAAAAAAAAAAAY cheers

Merci beaucoup ^^
*part envahir Poudlard *BAF**
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miss Estel McCard *_*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miss Estel McCard *_*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: ~ Archive ~ :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: