::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rhiann Hazelbourg (Études des Runes (Postulante))

Aller en bas 
AuteurMessage
Rhiann Hazelbourg
>> Etude des Runes
>> Etude des Runes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 30
Baguette Magique : Noisetier de 7''1/2 avec 1 Crin de Licorne
Pur // moldu // mêlé : //
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Rhiann Hazelbourg (Études des Runes (Postulante))   Ven 15 Juin - 7:40

wings Prénom & Nom Du Personnage : Rhiann Hazelbourg

wings Matière : Professeur d'Étude des Runes willow ( Si tout ce passe bien...)

wingsPoste: Directrice de Gryfondor fireworks (Si ça se passe vraiment bien!!!!)

wings Âge du Personnage : 25 ans

wings Caractèristiques :

Rhiann a les yeux bleu et les cheveux blonds. C'est une jeune fille de taille moyenne et très mince, on pourrait même dire maigre. Tout dans son corps lui semble petit: ses mains, pour commencer qui sont aussi grosse que celle d'un enfant, ses pieds qui chausse du 6 ans, et pour son âge, sa poitrine, qui être soi-disant térriblement modeste. Malgré tout cela, c'est une fille qui garde la forme et qui se nourit bien. S'Il y a une once de gras sur elle, il faut la trouver à la loupe.

Coté psychologie, Rhiann est une fille bien dans sa tête. Elle a quelque trouble avec son corps, mais elle ne s'en laisse pas gêner. Les deux pieds sur terre, elle est fonceuse et adore les nouveaux défi. Sa phrase d'honneur dans ses cas-là est: Plus c'est dur, meuilleur est le résultat! C'est une jeune femme dont le leadership se fait sentir à des kilomètre à la ronde et dont la patience, elle, est sans limite. Elle perds rarement espoir et généralement tire beaucoup de ses expériences désastreuses.


wings Histoire :

L’Automne montrait ses couleurs et enfin la température s’adoucissait. Agathe, dont le corps entier la faisait souffrir, laissait les corvées à sa petite-fille. Elle regardait la petite blonde aux yeux bleus courir de tous les sens afin d’alléger le fardeau d’une des dernières survivantes de sa famille. La détermination et l’exactitude de ses pas la menait et bientôt le ménage entier de la résidence non loin de Newport serait achevé. L’enfant rejoint enfin son aînée avec une carafe de thé, du sucre et du citron bien placé sur un magnifique plateau d’argenterie. Elle la servit puis fit pareil pour elle-même, avant de s’asseoir dans un fauteuil avoisinant celui de la vieille dame. D’un seul coup, Agathe toussa bruyamment et Rhiann le regard attentif scrutait les moindres symptômes d’une maladie connue. Elle était inquiète, pas pour elle-même mais pour celle qui l’avait élevée, elle craignait que la mort ne l’emporte et elle était déterminée à la garder avec elle dans ce monde. Heureusement, la toux se calma et la satisfaction remplit le coeur de ces deux femmes bien d’âge bien distinct.

-Il est très bon ce thé, Malia.
-Grand-mère, il n’est pas nécessaire de parler, reposez-vous, je serais terrassée si votre toux revenait en force.

Agathe admirait la jeune fille, elle avait 9 ans et la force vibrait en elle tel un faisceau de lumière divine. Il était hors de question qu’elle se taise, pas maintenant, même jamais. Trop de choses, d’évènements dont elle voulait faire part à sa petite fille au cœur si noble et si franc, trop de secret elle lui cachait qui la rendait mal à l’aise. Elle posa sa coupe sur la table devant elle, et invita la gamine à venir sur ses genoux, la serra dans ses bras du plus fort que ses capacités lui permettait. Elle était si grande pour son âge et elle lui rappelait sa propre mère du temps qu’elle était professeure et que l'âge ne l'avait pas heurté ainsi.

*Si douce enfant et si pleine de vie, qu’aurais-je fait sans toi? Toutes ses années, je t’ai vu grandir avec un plaisir et une soif de vie qui me rappelait la mienne d’antan. Mon petit ange aux nez de cerise, qu’adviendra-t-il de toi le jour où seule tu te retrouveras…*

Derrière ce sourire peiné, elle établissait un plan d’attaque. Cette enfant n’était pas faite pour être coupé de ces pouvoirs, elle avait lors de moment de fougue fait craquer sa vaisselle. Dans les moments de panique, lors de pannes d’électricité allumée des bougies, par sa seule concentration. Sans connaissance, laissé à elle-même cet enfant serait un danger potentiel pour les moldus trop curieux.

''Qu’y a t il chère Agathe? Vous semblez furieuse… ''dit Rhiann.

La petite blonde frémit, elle la voyait rarement dans cet état et bien qu’elle ne connaissait pas la cause exacte, elle savait qu’elle participait à ses débats intérieurs. Elle battit des cils puis le changement d’humeur fût radical.

-Ma chère enfant, il est temps que je t’apprenne…
-Mais quoi Grand-mère? !
-Il est temps que tu apprennes et connaisses le don que tes parents t’ont donné à la naissance : La Magie.

-----------------------------------------------------------------------

Deux ans passa.

Rhiann était encore couché dans son lit les yeux fermés à profiter du soleil qui entrait dans la fenêtre de sa chambre. C’était une agréable matinée et elle ne se sentait pas pressé de faire quoi que ce soit.


-Malia, je fais le petit déjeuné, il faudrait bien que tu te lève avant que ça soit froid.

*Frédéric, toujours là pour m’aider, pensa-t-elle. *

C’était son frère qui l’appelait, dans la vingtaine et assez costaud, il avait réussi à intégrer le cours de pompier puis avait obtenu sa licence deux ans auparavant. Il partirait travailler dans un moment, lorsqu’ils auraient fini de manger. Rhiann étendit son bras jusqu’à sa table de chevet et prit ses lunettes, s’assit sur le rebord du lit puis les mit sur son nez. Elle ouvrit doucement un œil. Ce qu’elle vus alors ne lui plût pas énormément mais la curiosité l’emporta et elle chercha la source de toutes ses plumes. Elle ouvrit finalement l’autre œil et s’aperçu qu’une chouette lui avait passé par-dessus la tête avant d’atterrir sur le haut de sa chaise de travail. Elle tenait dans ses griffes une lettre; et comme elle voyait que Rhiann était réveillée, elle vola en direction de la fenêtre ouverte et laissa tomber la lettre sur ses genoux tout en continuant sa route vers l’horizon. Trop surprise pour dire quoi que se soit et trop joyeuse de revoir une de ces beaux animaux, elle se contenta de sourire et d’ouvrir sa lettre. L’estampille avait quelque chose de très symbolique et aussi de très étonnant; c’était un emblème qu’elle n’avait jamais vu, d’ailleurs elle se doutait que ce soit des humains ordinaires qui lui aurait fait un coup, donc une seule idée lui restait c’était du monde des sorciers. Pour avoir vécu près de 6 ans avec sa grand-mère, une sorcière, elle savait ce que cela pouvait signifier. L’arrivé d’une lettre dans ce temps, n’était autre que la possibilité d’aller dans une école de Sorcellerie. La vieille Agathe lui avait montré bien des emblèmes mais c’était la première fois qu’elle voyait celle-ci. Un mélange de Loutre, Chauve-souris et d'un Cigne n'était nul autre qu'une estampille énigmatique à ses yeux. Elle ouvrit tout de même la lettre et la déplia.

Rhiann fût moins surprise qu’elle aurait pu le croire. Agathe l’avait préparée à une éventuelle rentrée dans une école de Sorcellerie et comme elle ne connaissait pas la langue ici et que son frère ne semblait pas vouloir la lancer dans ce nouvel environnement. Il était hors de question qu'il l'introduise dans une école française moldue; c'était bien clair dans sa tête et cette lettre arrivait pile à temps.

Pendant longtemps, Rhiann avait cru que ses parents avaient été tués dans l’incendie de leur maisonnée quelques temps après qu’elle ait rejoint sa grand-mère en Angleterre. Ce n’est qu’au chevet de cette dernière qu’elle appris la vérité. Ses parents avaient été tués par des citoyens sorciers mécontents de leur travail, ils travaillaient tous deux pour le Ministère de la Sorcellerie de l’Amérique, l’un pour la Régie des Régulations Magiques et sa mère au contrôle des Arrivés Sorciers sur le Continent. Lorsque certaines personnes, dont grand-mère ne savait pas le nom, ont découvert qu’il ne pourrait pas franchir la frontière magique et que leurs objets de valeurs leur seraient pris à l’arrivé, des objets ne devant pas être découvert en l’occurrence, ils ont tués les deux seuls qui pouvaient avoir atteinte à leur personne. Cela avait fait tout un drame sur le continent et dans le Monde des Sorciers mais Malia n’avait pas entendu les ragots. Ce fut un choc pour elle, elle avait passé presque 8 ans avec cette vieille femme qui lui avait tant montré sur ces origines que cela en était devenu un peu comme une mère et pour la seconde fois, elle se sentit brisée. Sa grand-mère mourut deux jours après; elle lui légua Ella, sa vieille chouette, deux clés pour les comptes de Gringott, le sien et celui de ses parents qu’ils avaient visités quelques années auparavant, ainsi qu’un collier dont le médaillon était en forme de cœur, lorsqu’elle serait assez vieille, elle pourra prendre aussi possession de la maison de campagne de ses ancêtres. Elle avait alors contacté son frère qui avait pris une journée de congé pour allé la chercher en Angleterre et la ramener chez lui. Depuis, elle s’était isolée dans la pièce qu’elle appelait ‘’sa chambre’’ et ne parlait à Fred que très peu, étant donné que son travail le menait par le bout du nez, la situation ne gênait personne...

Elle glissa ses pieds dans ses pantoufles jaunes puis se leva de son matelas. Elle prit le temps de se brosser les cheveux, puis avertit son frère qu’elle s’en venait. La jeune fille espérait que les crêpes qu’ils préparaient tous les matins seraient aussi bonnes après tout le temps qu'elle avait fait attendre son grand frère d'ours.

Frédéric tournait depuis un moment en rond à préparer le mélange à crêpes et lorsque Rhiann arriva, il ne restait plus de traces de son acharnement avec la farine. Il commençait à couler le mélange à crêpes dans le poilons tout en faisant très attention de ne pas la faire brûler, une fois sur 3, sans faire exprès, il faisait carboniser la première crêpe. Le petit déjeuné était leur rituel du matin à lui et à Malia. Il faisait toujours des crêpes parce qu'elle semblait les adorées et c’était bien le cas. La jeune fille alla au frigo et sortit le sirop d’érable que son frère avait fait importer de l’Amérique, il ne supportait pas le sirop de France, trop fade à son goût.. Rhiann se servit un verre de jus d’orange et en versa un second pour son frère qu’elle mit de l’autre coté de la table et à proximité pour qu'il puisse se désaltérer. La petite blonde n’avait encore dit mot mais on sentait à la regarder qu’ils lui brûlaient les lèvres, elle se contenta de poser le message qui avait été écrit à son intention juste devant son assiette qui attendait toujours d'être remplie.


''Et hop!''

Il fit sauter la crêpe dorée de son poilons. Rhiann sourit puis prit une gorgé de jus, c’était le moment qu’elle aimait le plus, le voir sourire et essayer de l’amuser, elle qui, par rapport à lui, semblait avoir perdu des années à sa jeunesse, au lieu d’en obtenir d’autre. Il se retourna et glissa la crêpe dans l’assiette de sa petite soeur chérie, jeta un coup d’œil sur le bout de papier sur la table.

-Qu’es-ce que c’est? Une facture?
-Non, c’est une lettre pour toi, il semblerait. J’ai reçu une lettre qui la contenait, tu devrais la lire quand tu auras fini de faire cuire tes délicieuses crêpes.

Son frère ne semblait pas étonné, mais se demandait ce que cela pouvait bien être, déjà à l’apparence ça ne ressemblait à aucun papier normal. Il prépara une seconde crêpes pour Malia puis deux pour lui et s’assit finalement à table. Il ne lût pas tout de suite la lettre, mais l’observait d’un œil interrogateur. Du temps qu’il était très jeune, son père et sa mère utilisaient le même papier pour écrire, cette idée revient en lui et il eut un moment de tristesse puis se reprit en pensant que maintenant ils devaient être bien, pourquoi alors se ronger les sangs? Ils n’avaient aucunes raisons. Mais il savait quelques part que sa jeune sœur savait quelque chose que lui ne savait pas encore.

La jeune femme huma l'air avant de penser sérieusement à vider son assiette. Versa soigneusement un peu de sirop et trancha sa crêpe en quatre morceaux qu'elle voulait égaux.


-Tu l’as lu? Qui a envoyé tout ceci?

Rhiann n’eut pas le temps de le dire, la bouche trop pleine que Frédéric l’avait ouverte et commençait à la lire. Il semblait étonné et aussi très effrayé. Rhiann savait pourquoi du moins elle supposait. Autant il avait récupéré sa jeune sœur autant il avait peur de la perdre, ce comportement avait toujours été ainsi lorsqu’ils étaient enfants. Frédéric avait toujours été très protecteur avec elle sans la brimer pour autant, de plus, il était le seul à ne pas posséder de pouvoirs magiques, dans un sens, elle n’était pas sur qu’il aurait appréciés, ces buts et objectifs avaient été écrits et gravés dans sa tête depuis qu’il était gamin. Sa grand-mère Agathe s’était marié avec un moldu et sûrement avait fait que Frédéric n’ait aucun pouvoir comme ce dernier. Après un moment, la figure de Frédéric changea puis devient plus grave.

-C’est vrai? Dit-il d’un air interrogateur.
-Qu’est-ce qui est vrai? Je ne l’ai même pas lu.
-Cette histoire de magie!

On aurait dit que ces nerfs en prenaient un coups.

-Oui. Grand-mère m’avait prévenue que ça pourrait se produire.
-Non, je veux dire, cet accident…

Il tendit la lettre à Rhiann. Visiblement, il avait reçu une lettre en deux parties, la première concernant Rhiann et ses études et l’autre la véritable raison de la mort de ses parents. Frédéric qui avait toujours été forts et courageux, se leva de table et alla s’asseoir sur son lit, avant de laisser tomber des sanglots le long de ses joues. Rhiann fut troublé de la réaction de son frère, autant qu’elle l’avait été lorsque sa vieille dame lui avait dévoilé. Elle alla s’asseoir à ses cotés et comme pour montrer qu’il était fort, il l’a pris dans ses bras. Il avait l’impression d’être briser, mais le fait de tenir sa jeune sœur dans ses bras lui donnait l’impression qu’il n’était pas réellement vulnérable, un trait de caractère qu’il haïssait de lui-même lorsqu’il n’était plus capable d’endurer une situation.

''Je ne savais pas. Je… je n’ai jamais su…''

Rhiann ne savait pas trop comment réconforter quelqu’un, elle l’avait été tant de fois qu’elle avait pensé à être la seule qui pleurerait. Elle posa la tête sur le torse de son frère et écouta son cœur aller à toutes allures. On aurait dit que Frédéric y revoyait la scène triste et morbide de la mort de ses parents et qu’elle le consumait.. Soudain, il se calma.

''Je les aimais, beaucoup… même si je les héritais plus qu’autre chose…''

Il essuya ses larmes puis reprit le contrôle de lui-même, il fallait qu’il aille travailler sinon son patron ne serait pas des plus gentils avec lui.

''Rhiann, je … tu peux aller à cette école si tu le désire, mais … j’aimerais que tu reviennes me voir ici pendant les vacances et aussi, je ne veux pas que tu m’oublis…''

(Suite Prochain Message)


Dernière édition par le Ven 15 Juin - 8:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhiann Hazelbourg
>> Etude des Runes
>> Etude des Runes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 30
Baguette Magique : Noisetier de 7''1/2 avec 1 Crin de Licorne
Pur // moldu // mêlé : //
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Rhiann Hazelbourg (Études des Runes (Postulante))   Ven 15 Juin - 8:33

Elle se contenta de passer sa main dans les cheveux de son frère avant que ce dernier se lève, attrape sa veste et sorte travailler. Les autres journées s’écoulèrent très rapidement, n’ayant pas accès au Chemin de Traverse directement, la jeune fille préféra attendre que son cher frère ait congé et puisse l’emmener en dehors des frontières françaises et ainsi lui montrer les merveilles qu’elle avait vues jadis qu’elle n’était pas plus haute que trois pommes. Dès lors, la fin de semaine arriva et ils parcoururent la distance nécessaire à ce que Rhiann puisse acheter ses effets. Deux jours plus tard, elle et son frère se levèrent après avoir séjourner dans une auberge sur le Chemin de Traverse, la jeune fille devait le quitter très bientôt pour prendre le train la menant à sa future école.

''Tu me manqueras'' dit Frédéric alors qu’il regardait sa petite et unique sœur faire le paquetage de ses effets personnels.

Elle se retourna d’un mouvement brusque et se lança dans les bras de son grand frère qu’elle sera le plus fort qu’elle pût. Il lui manquerait lui et ses crêpes, sa voix le matin lorsqu’elle se lèverait mais chaque oiseau à besoin un jour de quitter le nid et c’est ce qu’elle faisait. Elle se sentait prête du moins c’est ce qu’elle croyait. Le reste qui s’en suivit ne la laissa pas plus perplexe qu’admirative, et bien que les autres élèves avec lesquels elle partageait sa cabine du train semblait apeurés, tremblants et troublée, elle admirait le paysage et l’animation dans le corridor avec une grande envie de participer à sa nouvelle existence. Elle ne pouvait qu’imaginer une suite plus joyeuse et excitante. Sans qu’elle ne puisse mesurer le temps qu’il soit passé, son entrée dans ce monde se précipita devant ses yeux et elle avait maintenant un chapeau parlant sur la tête. Elle n’était pas nerveuse, elle ne craignait pas les épreuves ni même le fait d’être scrutés intimement dans son esprit parce qu’elle se savait forte et prête à relever le nouveau défi qui se présenterait sous ses yeux et cela plus que jamais.


-GRYFFONDOR

---------------------------------------------------------------------------------

Mademoiselle Hazelbourg arriva au chateau, conformément à ses plus récentes demandes auprès des écoles les plus avisés de toute la classe magique, l'une des plus célèbres lui avait répondu. Le sourire aux lèvres, elle avait été convoqué pour une séance d'information et aussi pour rencontrer ses futurs employeurs si cela tombait à être le cas. Jeune, sans une très grande expérience, outre le fait qu'elle avait été dans le groupe d'aide de son ancienne école ou elle avait transmis trucs et savoir à ceux qui bénéficiait des cours privés et de son aide volontaire, elle souhaitait maintenant passé à un stade supérieur. Généralement, ce cours était donné par de vieux mages décrépis et dont la mémoire trempait dans le lait comme des vieux biscuits aux chocolats; le matin même, elle s'était regardé dans le miroir, et c'était finalement dites qu'elle serait une enseignante des plus alertes et énergique bien que la matière fût des plus dure à assimiler; c'était dès lors qu'elle avait franchi le pas et était prête à assumer sa candidature en tant que professeur de Rune.

Lentement, elle entra dans le bureau, le regard avide de connaissance, comme toujours, et les yeux brillants de curiosité. Devant elle trônait un large bureau de merisier dont les pattes courbée donnait l’impression qu’il eut voulu s’enfuir, une chaise au velours écarlate présidait derrière, tandis que de l’autre coté, une chaise de bois duveteux semblait l’attendre. Comme elle en avait l’habitude, elle leva les yeux au ciel pour ne pas se faire avoir par l’un des esprits farceurs… Tout ce qui as de plus déplaisant, non?

*Il doit bien y avoir une autre porte, sinon je suppose qu’il ait l’idée abracadabrante de passer par le plafond! Décidément, une drôle d’école que nous avons là! *

’’Bonjours, il y a quelqu’un? J’avais rendez-vous avec vous, il y a une heure, et bien que l’attente ne me dérange pas, on dirait que vous avez déserté ou m’avez oublié.’’

*La POISE! Il me fallait plus que ça maintenant!*


wings (Pour plus d'Information ou la suite, me le demander! J'ai le cerveau en compote et il est 01:41 chez moi! Alors Bonne Nuit! ) wings


Dernière édition par le Ven 15 Juin - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah McLane
**Administratrice**
::Préfète-en-Chef ::

\7eme :|: Poufsouffle/
**Administratrice**::Préfète-en-Chef :: \7eme :|: Poufsouffle/
avatar

Féminin
Nombre de messages : 825
Age : 30
Maison : Poufsouffle
Baguette Magique : Bois d'if Irlandais, 25,3cm, trèfle de farfadet
Pur // moldu // mêlé : Mêllé : Père Moldu, Mère Sorcière
Maison : Poufsouffle
Surnom de Riddi : frefdsre
Date d'inscription : 27/03/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Batteuse
Humeur: Fêtard Fêtard
Relations:

MessageSujet: Re: Rhiann Hazelbourg (Études des Runes (Postulante))   Ven 15 Juin - 17:30

Eh bien, ça me va très bien :] (ceci dis, attention, Gryffondor prend deux F !)
Bienvenue parmi nous !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://riddikulus.forumactif.com
Rhiann Hazelbourg
>> Etude des Runes
>> Etude des Runes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 30
Baguette Magique : Noisetier de 7''1/2 avec 1 Crin de Licorne
Pur // moldu // mêlé : //
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Rhiann Hazelbourg (Études des Runes (Postulante))   Ven 15 Juin - 17:57

:affraid: PItié!!!!! Ne regardez pas cette horreur!!!!! :affraid:

Corigé! eheh

Merci bien, j'espère que mon travail dans cette école va vous plaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rhiann Hazelbourg (Études des Runes (Postulante))   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rhiann Hazelbourg (Études des Runes (Postulante))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» Etude des Runes - Cours 1
» Premier cours de runes - tous niveaux.
» Vos Études ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: Grimoire des Élèves, Professeurs & Autres :: Archives et Non Validés-
Sauter vers: