::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Carrie Phoebe Kentwood

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Carrie Phoebe Kentwood   Jeu 9 Aoû - 3:24

Nom : Kentwood
Prénom(s) : Carrie ( Comme la plaie aux dents -car, oui, Carrie est une plaie- ou comme Carrie Ingalls, de la Petite Maison dans la Prairie ) Phoebe ( A prononcer « Fibi », comme la folle de Friends =D )
Surnom : Folle, Tarée, Cinglée, etc, etc. Au choix .

Date de Naissance : 21 Janvier 1990, 1h32 A.M.
Lieu de Naissance & d’Habitation : Douvres
Age : 17 ans - 7ème Année
Signe Astrologique : Verseau ascendant Scorpion / Cheval

Maison : Serdaigle
Rang Social : Pur sang ( HiiiiHiihihii ! *Imite le cheval \o/* )

Description Physique : Un mètre soixante-dix pour un peu moins de cinquante-cinq kilos. Carrie dispose d’une silhouette agréable, possédant une taille et des hanches singulièrement plus marquées. Elle s’est particulièrement affinée au cours de ces dernières années, ayant quelque part toujours souffert d’un complexe pondéral, et est enfin parvenue à changer comme elle le voulait, atteignant son nombre de kilos idéal, comme peut en témoigner son ventre plat.
Ayant usé de soins magiques dès le début de son adolescence, elle ne souffre d’aucune impureté acnéique, et conserve un teint de pêche en toute circonstance, affichant même des joues perpétuellement rouges, pour bénéficier –souffrir ?- d’un afflux sanguin un peu trop important. Ses lèvres pleines –un peu plus charnues que la normale- s’étirent généralement en un sourire franc ou rêveur, dévoilant des dents d’une blancheur et régularité somme toute banales. Ses grands yeux bleu lagon éclairent son visage d’une vivacité certaine, brillant d’une lueur particulière, résultat de leur trop plein d’eau. Quant à ses cheveux… Ah, ses cheveux. Bruns à l’origine, il est un jour venu à l’esprit de la sorcière une nouvelle lubie, celle de se les teindre en vert, par une potion de sa composition. Et, comme Carrie ne rime pas avec génie –enfin si, mais là, nous nous comprenons-, la mixture a vite tourné au blanc-gris , lui donnant tout de même l’espoir d’apercevoir quelques reflets légèrement verdâtres. Recommencer ? Hors de question. Elle adore cette couleur unique de blanc cassé, tournant au gris clair lors des jours de pluie. La Serdaigle aime à changer régulièrement de coiffure, ne relâchant que très rarement l’entièreté de ses cheveux, et paraît d’ailleurs toujours échevelée sans le vouloir, lui donnant un genre naturel qui lui sied parfaitement.

Carrie considère son corps comme un terrain de jeu un lieu d’expression en tout genre. Piercings, tatouages, tout est bon pour le transformer en véritable œuvre d’art, et, à vrai dire, la jeune fille y parvient avec brio. Ses oreilles sont percées de sept anneaux / boucles d’oreille, lui mordant trois fois le lobe contre quatre pour le cartilage, et ce des deux côtés, avec une certaine dissymétrie. On peut également compter un piercing supplémentaire au nombril, qu’elle aime à exhiber sans raison. Niveau tatoos, la pièce maîtresse est sans nul doute la carte du ciel personnalisée de Carrie, lui mangeant la majeure partie du dos, affichant les douze maisons zodiacales, ainsi que ses différentes affinités avec les signes et planètes, obtenue suite à un savant calcul, alliant latitude, longitude, heure et date de naissance. Sinon ? Un papillon sur le haut de la poitrine, du côté gauche, ainsi qu’une ligne tribale autour de la cheville droite, l’entourant à la façon d’un bracelet perpétuel. Quatre tatouages représentant les glyphes de Saturne, Uranus, Mars et Pluton, astres dominants de son signe astrologique et ascendant, s’étalent à l’extérieur des premières phalanges de sa main gauche.
Les vêtements. Ces fichus vêtements, entraves au chef-d’œuvre de son corps. Autrement dire qu’elle n’y fait pas particulièrement attention, alliant trucs et machins au hasard, au gré de ses envies et autres humeurs, faisant grincer les dents de sa fashion de meilleure ennemie, Lucie Anson. Elle se retrouve parfois avec des tenues hétéroclites sur le dos, toujours d’une simplicité étonnante, préférant les hauts courts, laissant entrevoir son nombril, ainsi que son tatouage dans le dos. Son nombre de boucles d’oreille, piercings, bracelets, bagues et colliers en devient presque incalculable, tellement la jeune fille raffole de bijoux en touts genres. Bien évidemment, elle se conforme à l’uniforme Poudlardien de rigueur, y ajoutant toujours son grain de sel, sous forme discrète, ou non.

Description Psychologique : Carrie est insolite / marginale / complètement frappée, rayer mention inutile, si inutilité il y a. Croyant dur comme fer à tout ce qui touche l’Astrologie, elle se révèle être complètement dans son monde, partant dans des délires astrologiques sans fin, que peu d’élus ont la chance de comprendre. Ayant le don particulier de deviner signes et ascendants d’un seul regard, il se peut qu’elle refuse votre amitié, ou simple conversation, simplement pour ne pas « être compatible » avec elle. Un exemple ? "Arrête, t’es Taureau ? … Désolée, mais ça va pas être possible entre nous." Car, bien entendu, Verseau et Taureau sont loin d’être sur la même longueur d’onde, d’après les croyances populaires. Elle fabrique également ses propres expressions, en déforme certaines, et sortira parfois un : "C’est trop Scorpion !" auquel il est bien compliqué de donner un sens.
Excepté toute cette pagaille divinatoire, la jeune fille se révèle être un simple mélange de douceur et de dynamisme, allié à une légère folie toutefois un peu spéciale. Complètement à l’Ouest, originale, on ne la comprend pas toujours, particulièrement lorsqu’elle plonge dans ses rêveries, et beaucoup la laissent sur la touche pour avoir osé sortir des sentiers battus. Ah, l’ordinaire, elle déteste profondément, et elle cherchera constamment à surprendre, en même temps qu’elle se surprendra elle-même. Gentille, elle l’est particulièrement, et vous enverra même vous faire voir avec le sourire, si vous lui cherchez des crosses.
A vrai dire, elle a failli mal tourner, ayant eu quelques démêlées avec la drogue et les pulsions suicidaires, comme en témoignent quelques cicatrices au poignet. Ne lui restent de cette période qu’un goût prononcé pour les tubes d’ABBA et autres machins discos –seule musique qu’elle supporte d’ailleurs-, ainsi qu’une vie de libertine accomplie, pensant plus à se faire plaisir qu’à se faire passer pour une fille facile. A ce niveau, pas de tabous, ou quoi que ce soit d’autre ; vous voulez parler sport de chambre ? Carrie est la partenaire idéale –et ce dans tous les sens du terme… Ou presque. Elle s’est fait briser le cœur un bon nombre de fois, mais s’est toujours relevée avec une facilité déconcertante, ou apparente, dans tous les cas. Une autre facette, encore ; elle cachera toujours ses émotions derrière sa bizarrerie, ou autre faux bonheur, histoire de ne pas attirer une quelconque pitié. Il n’empêche que personne ne l’a vu verser une larme depuis sa petite enfance ; Carrie éprouve un certain mal à pleurer lorsqu’elle en a réellement besoin, s’étant même faite passer pour insensible bon nombre de fois. Forte, voilà ce qu’elle est.
Scolairement, elle est une élève très moyenne, trop absorbée par ses diverses pensées pour se concentrer, et ne posséde pas de capacités hors du commun. Bien évidemment, elle participe activement au cours de Divination, et y est d’ailleurs particulièrement bonne. Pourquoi Serdaigle, alors ? L’envie de savoir, de connaître, qu’elle retrouve dans l’Astrologie.
Sinon ? Elle a une méchante attirance physique pour Kyllian Harper –et en plus, il est Gémeaux- qu’elle considère, à raison, comme un sex symbol.

Histoire :

Carrie est arrivée un beau matin de janvier, débarquant au cœur d’un foyer aimant, sans histoire particulière. Banalement, David et Jade s’étaient rencontrés à Poudlard, étaient petit à petit tombés amoureux, pour finalement décider de passer les restants de leurs jours ensemble, à la vie à la mort, etc etc et blablabla, parcours classique pour bon nombre de couples sorciers. Ils rêvaient de fonder une grande famille, mais avaient-ils réellement prévu la catastrophe infantile qui allait leur tomber sur le coin du nez ? Carrie s’était révélée être, après un an d’existence, l’aînée d’une longue, très longue fratrie. Il y avait d’abord eu William, le fameux William, rejoint bientôt par Alexander, son acolyte fraternel, deux frères inséparables. Puis vinrent Jack, Joshua et Thomas, les trois petits canards - cracmols de la famille, annonçant encore plus de difficulté financière aux deux parents, demandant déjà à Carrie de se priver de certaines choses de petite fille, comme ces fichues Barbies et autres Kens Magiques qu’on distribuait généreusement aux Lucie Anson du voisinage. Oh, tiens, deuxième, et dernière fille, Bethany, née neuf années exactement après sa grande sœur, bouclant la boucle en naissant un vingt-et-un janvier. Pauvres ? Ils l’étaient définitivement, mais y puisaient un bonheur qu’ils n’auraient échangé pour rien au monde. D’ailleurs, Carrie avait tissé un lien beaucoup plus fort avec Will et Alex qu’avec ses autres frères, les chouchoutant à la place de leur mère, lorsque celle-ci partait au travail jusque tard dans la nuit. Quelque part, et malgré l’ambiance familiale, elle sentait son enfance légèrement pillée, en proie à des inquiétudes d’adulte qu’elle n’aurait pas dû ressentir, niveau argent, nourriture, et autres besoins vitaux. Cela ne l’empêcha pas de garder une certaine immaturité, ainsi que de vagues niaiseries rêveuses, proches de celle de Blanche-Neige, lorsqu’elle se balade près de son puits, avec les oiseaux qui chantent, et tout et tout.

Et ainsi arriva Poudlard, comme il était prévu. Miss Kentwood, encore un peu neuneu et prude en ce temps-là, atterrit à Serdaigle, ne la surprenant qu’à moitié. Elle se serait bien vu à Poufsouffle, manquant à l’époque cruellement d’intelligence vive, comme toutes les adolescentes de son âge. Aussi, sa chute vertigineuse vers les bas-fonds ne fut due qu’à sa trop grande naïveté, que ses deux frères suivants, après avoir tous deux fini chez Gryffondor, avaient tant bien que mal tenté d’étouffer au maximum, la désillusionnant sur ces fameux garçons qui la poussaient gentiment au bord du gouffre. Clope, alcool, bientôt sexe. Un peu –beaucoup- mal dans sa peau, c’est en Quatrième Année qu’on lui offrit son premier rail de coke, qu’elle prit sans hésiter, histoire de se faire accepter, et de se sentir enfin bien, quelque part. Mais si elle planait agréablement avec la drogue, la chute n’en était que plus brutale, se faisant manipuler par ses pseudos-amis, se détruisant peu à peu sans raison valable. Sorcière ou pas, elle se laissait entraîner comme une simple moldue, commençant à changer radicalement.
William et Alexander lui soufflèrent d’arrêter, encore et encore, impuissants face à l’ampleur que prenait la chose. Elle tint trois jours la première fois, replongea. Retenta, encore, et encore une fois. Pour finalement tenir un mois sans cette foutue poudre blanche. Un mois encore, et… Merlin. La tentation avait été trop forte. Overdose, sans prévenir. Son coma dura peu de temps, mais assez pour tout lui faire amèrement regretter.
Le ravin, elle venait d’en sortir, plus forte, et ayant reçu une sacrée leçon. Plus jamais, jamais. S’appuyant sur ses deux frères cadets pour mieux se relever, elle changea du tout au tout, après un an de décadence, se mit peu à peu à revenir dans le droit chemin, aidée par les « C’est Mal ! Très Mal ! » de quelqu’un que vous reconnaîtrez sûrement, perdant ce surplus pondéral qui avait énormément contribué à ce malaise adolescent. Une passion étrange naquit pour l’Astrologie, et elle ne se mit plus qu’à jurer par ce nouveau hobbie étoilé, s’offrant même quatre tatouages successifs sur les doigts, et, après avoir économisé, craqua pour ce fameux tatoo dans le dos, s’attirant les foudres des parents. Enfin, après la crise qu’elle venait de traverser, ils pouvaient le comprendre, parfaitement, même.
Et la voilà dans la dernière ligne droite de la sorcellerie, sortie depuis un an de l’enfer, non sans mal, d’ailleurs.

Ambition : Professeur de Divination.
Famille : Encore un topo ? Bon. C’est parti.
David et Jade ont tous deux la quarantaine, et travaillent au Ministère de la Magie, à des postes peu importants. Quelque part soulagés de ne plus avoir trois de leur marmaille à la maison, il leur reste tout de même quatre bambins à nourrir et loger toute l’année. Enfin. C’est toujours mieux que sept.
William et Alexander ( 16 et 15 ans ) auraient pu être jumeaux. S’entendant excellemment bien avec l’aînée, leurs liens s’en sont retrouvés renforcés lors de l’épreuve de Carrie, et ils se réfugient régulièrement dans ses jupes, suite à une bêtise inassumée. Si le plus jeune se trouve être plus réfléchi, l’autre compense par une impulsivité instinctive, voire insolente, fournissant généralement leurs idées tordues.
Viennent ensuite les trois cracmols, avec qui la jeune fille entretient une relation distanciée depuis son entrée à Poudlard. Jack, treize ans, commence doucement sa crise d’adolescence, entrant dans une phase de rébellion métalleuse complètement moldue, énormément déçu de ne pas être un sorcier. Joshua, douze ans, se révèle posséder des capacités intellectuelles surprenantes, prenant un malin plaisir à démontrer à Carrie l’étendue de son savoir, qu’elle contre d’ailleurs par le sien, niveau Astrologique. Quant à Thomas, dix ans, il suit Jack comme son ombre, le prenant pour idole, l’imitant en tout, en éternel suiveur.
Enfin, Bethany, huit ans. Sage, très sage, elle parle peu pour une enfant de son âge, et risque de développer une timidité maladive dans les années à venir. Elle ne sera pas une cracmol, comme certains événement inexpliquables ont plus le prouver avec brio.

Animal : Un chaton, lorsqu’elle était en Première Année, mais la pauvre bête a fini empoisonnée par l’étourderie de sa propriétaire. Depuis, traumatisée, Carrie n’a plus voulu avoir d’animal.
Revenir en haut Aller en bas
Miguaël
Invité



MessageSujet: Re: Carrie Phoebe Kentwood   Jeu 9 Aoû - 3:26

Haaan ! xD
J'adore, bienvenu sur Riddikulus ^^

7ème année, Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
 
Carrie Phoebe Kentwood
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F/LIBRE) PHOEBE TONKIN
» CARRIE MATHISON de Homeland
» Phoebe Tonkin - avatars 200*320 pixels
» They won't notice it ? PHOEBE TONKIN ? TRISH VAN DER WOOD
» Phoebe Forrester

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: Grimoire des Élèves, Professeurs & Autres :: Archives et Non Validés-
Sauter vers: