::Riddikulus Hogwarts::


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au calme [ Intrigue Bal de fin d'Année ] [ PV ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au calme [ Intrigue Bal de fin d'Année ] [ PV ]   Mar 14 Aoû - 6:58

[ L'interessé se reconnaîtra ! \o/ ]

Bal, Bal, Bal. Et Bla Bla Bla.
... Tiens, ça faisait un bel anagramme. Plutôt révélateur, quand on y pensait.
Car Carrie n'avait jamais réellement aimé les bals, tout comme elle n'avait jamais franchement aimé la musique -ABBA&Co étant la seule exception. D'ailleurs, quelles Carries dignes de ce nom pouvaient-elles aimer ce genre d'évènement ? Il suffisait de lire le livre/voir le film, pour s'en rendre définitivement compte. Sauf que Miss Kentwood ne risquait pas de tuer l'ensemble des élèves grâce à ses dons télékinétiques, cette fois. ... Quoique. Elle se cassait bien la figure dans l'herbe de temps à autre, rappelant un ending de série B bien connu. Alors, pourquoi n'imiterait-elle pas cette cinglée de Carrieta White ? ... Bof. Si c'était pour se retrouver poignardée/écrasée par une maison -Non, non, elle ne pensait pas au Magicien d'Oz- à la fin de l'histoire, mieux valait ne pas tenter le coup.
Mais était-ce seulement une non-envie purement volontaire, ou le fait qu'elle n'ait pas eu assez d'argent pour une robe pesait-il également beaucoup ? ... Sûrement la deuxième, un peu. Sa dernière parure avait mystérieusement disparue après le bal de Noël, et ses parents avaient sacrifié le maximum de gallions dans l'acquisition de costumes pour ses deux frères, choix qu'elle avait d'ailleurs vivement encouragé, pour ensuite se retrouver, la veille, en tant que couturière attitrée, repiquant leurs divers ourlets. Ce soir, elle serait définitivement seule, Will et Alex filant à la fameuse soirée, cavalières à l'appui. Ah, tiens, raison de plus. Elle n'avait pas de cavalier. C'était plutôt bancal, comme explication, mais il fallait bien tenter de se convaincre, quelque part.
*Et puis je suis sûr qu'ils ne passeront même pas Dancing Queen... Ou Fever Night... Ou...*
Employée à des réflexions existencielles, Carrie tournait machinalement la page d'un magazine astrologique quelconque, ne prenant même pas la peine de lire les inepties qui s'étalaient sous ses yeux. Comme à son habitude, elle était vêtue de manière hétéroclite, alliant un débardeur écourté, lui descendant à peine en dessous de la poitrine, et l'écharpe de sa maison, dans lequel elle avait enfoui son menton. Pour couronner le tout ? Un jean rapiécé, rapé de part et d'autre, associé à des talons hauts classieux, mélange qui aurait fait frémir la moins fashion des lolitas, tout comme sa coiffure "carrément old-school" ( Dixit Anson ), négligemment tressée, mèches éparses à l'appui. Oui, son style vestimentaire était définitivement spécial, mais, étonnemment, pouvait tendre à une certaine harmonie, simplement un peu marginale. Du Kentwood tout craché. Depuis une heure environ, elle était avachie dans l'un des fauteuils du salon, jambes passées par dessus l'accoudoir, et ressassait diverses pensées relatives à ses frères, le bal, l'astrologie, le bal, Kyllian Harper, le bal, ABBA, le b... Hé mais... Harper allait-il se pointer à la fête ? Devant l'ampleur de la question, elle releva la tête, fronçant les sourcils. ... Niet. Et puis, de toute façon, il aurait sa greluche collée au bras. Mordillant l'ongle de son pouce, elle retourna à sa pseudo lecture, tenta de se concentrer sur les caractéristiques de l'alignement Saturne – Mars – Pluton, sans grand succès. Cette fois, elle pensait à William et Alexander, qui devaient sûrement profiter pleinement, ne pensant sûrement pas à leur soeur aînée, comme elle les connaiss...
"Phoebe." "... Qu'est-ce que tu fous là ?" Alexander. Elle le sut avant même qu'elle ne reconnaisse sa voix un peu fluette, à cause du nom qu'il avait employé. Agréablement surprise, elle se redressa pour accueillir son cadet avec un sourire, encore à moitié étonnée de sa présence en ces lieux un peu lugubres, pour l'occasion. "Woaaah, comme t'es encore plus beau dans la nuit !" Il esquissa un sourire à moitié gêné, s'approcha d'elle de son pas souple, et lui bondit dessus sans ménagement, l'écrasant de tout son poids, lui coupant le souffle. Un salut dans les règles entre Kentwood. "Je voulais passer te voir avant de retourner à la salle. Y a trop de monde, j'aime pas. Will est en train d'emballer Susan dans le jaccuzzi..." Carrie eut l'air effaré, puis changea rapidement d'expression, soupirant comme si elle s'y attendait. "Ca ne m'étonne même pas..." Un sourire narquois lui répondit. "On sait de qui il tient !" Il eut droit à une gentille tape sur la tête, sans rien lui répondre : les mensonges n'avaient jamais été sa tasse de thé. "J'm'en veux que tu sois pas au bal avec nous..." "Arrête, Alex... J'avais pas envie d'y aller, à ce foutu bal..." Elle mit dans son regard toute la conviction et la sincérité du monde, encore persuadée de ce qu'elle disait. Et puis, alors qu'Alexander s'apprêtait à ajouter quelque chose... : "Me dis pas que t'as laissé Joan ?!" Encore à moitié enfouie sous lui, elle le fusillait du regard, le sentant se tasser sur lui même en rougissant. Quel rustre ! Il laissait sa cavalière aux mains de... De... D'autres élèves ! Pour quelqu'un qui l'avait à moitié élevé, elle se sentait profondément touchée par ce manque de tact extraordinaire. "C'est comme ça que tu as appris les bonnes manières ?!" Elle lui tira l'oreille avec violence, lui arrachant une exclamation de douleur, et le vira à coups de talons du fauteuil, continuant même à le piétiner après coup. "Aie aieee aiaaaaaaeAEaeeieeee ! Phoebe !!! Arrête, bon Dieu !" "Retourne IMMEDIATEMENT voir ta cavalière, Alexander George Remus Kentwood !!" "Mais, je..." "TOUT DE SUITE !!!!" Le concerné ne se le fit pas dire deux fois, et fila doux, avec tout de même un léger sourire, comprenant bien que, malgré cette autorité soudaine, elle n'oeuvrait que pour son bien. ... Quoique. Elle alla jusqu'à lui balancer une chaussure, trouvant qu'il n'allait pas assez vite à son goût. Alala... Se laissant glisser au sol, elle alla s'allonger sur les coussins posés au sol, profitant de la baie vitrée du Phoenix, magazine toujours en main.
Qu'est-ce qu'elle allait faire de sa peau ? Errer dans le salon en lisant son magazine ? Pour ensuite manger aux cuisines, et après aller regarder les étoiles, et puis... Ouais, bof. Fermant les yeux, elle soupira légèrement, posa son magazine ouvert sur son visage, se créant une zone d'ombre propice au repos.
Repos qui, évidemment, allait se faire troubler dans les plus brefs délais...
Revenir en haut Aller en bas
Jun Davis

avatar

Masculin
Nombre de messages : 554
Age : 27
Maison : |Celle de l\'Autre|
Maison : Serdaigle
Surnom de Riddi : Jun'Jun
Date d'inscription : 06/08/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Capitaine - Gardien
Humeur: Malade Malade
Relations:

MessageSujet: Re: Au calme [ Intrigue Bal de fin d'Année ] [ PV ]   Mar 14 Aoû - 11:16

(si ca peut te rassurer : je ferais pas aussi longs les suivant, c'était juste pour le premier ^^" lol)


Heureusement que le Voyage d’Eté courait à sa fin, car Jun commençait sérieusement à attraper le « mal de Poudlard ». Lui qui n’aurait jamais cru dire un jour cette expression, voilà qu’elle prenait tout son sens à ses yeux. Non mais, sérieusement, qui pouvait bien apprécier de rester des jours durant sur un bateau ? Ok, celui-ci flottait dans les airs… mais quand même. Cela devenait vite lassant, surtout pour des gens comme Jun qui se désintéresse de tout et très vite ! Enfin bref, on arrivait bientôt au bout et rien n’enchantait plus le Serdaigle que de savoir que Poudlard n’était plus qu’à quelques jours… non, quelques heures. Il les aurait même comptées toute la journée durant si l’on n’était pas venu le déranger constamment ou s’il n’y avait pas eut comme une sorte de bourdonnement qui ne cessait de s’accentuer. Le BAL, voilà ce qui obnubilait tout le monde ici. A cette pensée, Jun poussa un soupir de lassitude en secouant la tête.

Déjà, le matin, il avait bien fait de se réveiller le premier dans sa « chambre ». Lieu de 4 mètres de long sur trois de large sans doute, qu’il avait l’honneur de partager avec deux autres étudiants. Le Serdaigle n’appréciait pas spécialement la compagnie des autres, mais la leur, s’était plus particulier… il détestait cordialement rester cloîtrer avec les deux élèves. Aussi, se débrouillait-il pour ne jamais se retrouver en même temps dans la chambre, excepté pour dormir. Et encore, il lui prenait plus l’envie de sortir à l’air libre pour dormir à la belle étoile plutôt que de respirer le même air. Il avait fallut qu’on lui file deux petits de troisième année, il n’allait pas leur faire l’honneur à son tour de se montrer sympathique avec eux. C’était un échange bref de quelques banalités, point. En fait, les deux étrangers le lassaient. Et tout ce qui le lassaient, il s’en désintéressait totalement et souvent définitivement, peu importe que les personnes en question soi de sa maison ou non. Enfin bref, il avait donc put se réveiller avant les deux autres et cela lui avait alors révélé quelques avantages qu’il ne prenait que rarement le temps d’étudier.

Déjà, le fait que les deux acolytes dorment lui laissait une marge de manœuvre plutôt élevée et lui permettait diverses possibilités d’action pour ou contre le gré des malheureux. Ensuite, il pouvait bénéficier d’un silence très inhabituel dans la cabine. Et enfin, le fait d’être levé le premier permettait à Jun de ne pas avoir à s’ennuyer des deux autres, en s’habillant tranquillement sans avoir a « craindre » leurs regards et leurs commentaires et à ne pas devoir supporter leurs jérémiades durant les courtes minutes qu’il passait généralement en leur compagnie. Oh que oui, c’était bien de se lever le premier ! Jun enfila donc rapidement un pantalon et un tee-shirt, veillant cetet fois a passer des chaussures, puis sortit à l’extérieur pour profiter des dernières rafales de vent frais.
*Pas envie de rester dans cette cabine puante plus longtemps !* >_<

La matinée, le midi, puis l’après midi passèrent sans véritables événement notoire, du point de vue de notre petit capitaine. Un rien l’ennuyait, aussi avait-il trouvé refuge dans un coin du bastingage où, les jambes dans le vide et le regard fixe dans le vide, il avait put à son aise refaire le monde à sa façon sans que personne ne vienne l’y chercher. Enfin, pas comme il l’espérait, car il n’avait pas put ignorer bien longtemps les bruits de rumeurs et les exclamations à répétition des autres élèves en ce qui concernait le bal du soir. Une élève de Gryffondor avait d’ailleurs fait les frais de son agacement alors qu’elle était passée à côté de lui. Et, au lieu de se demander si la gamine daignerais pointer le bout de son nez le soir plutôt que de pleurer sous sa couette, Jun s’en était allé à ses réflexions qui étaient bien à des kilomètres de s’inquiéter de la petite malchanceuse.

19 heures… il était peut-être tant de faire mine de s’intéresser à autre chose qu’aux papillons qui volent autour de son crâne depuis son réveil. Daignant enfin bouger, il rejoignit à contre cœur sa cabine, pour être accueillit par diverses voix appartenant non seulement à ses deux acolytes, mais aussi a deux élèves qui n’avaient rien à faire là. A l’entrée de Jun, les tons baissèrent quelques peu, avant de reprendre. Le Serdaigle les ignora, s’asseyant sur son lit. Alors… ira ? Ira pas ? Pas envie… Pas obligé… Il se dit qu’Amallia y serait sûrement, puis Tobias aussi…
*Oh, et puis MERLIN hein !* Il irait. Point barre. Et puis, histoire de voir un peu qui s’amuserait avec qui. Non pas qu’il soit un fan des potins, mais il aimait à observer les autres tenter mille et unes choses pour convaincre son ou sa cavalière de faire on ne savait quoi. Comme quoi, être libre pouvait parfois présenter des avantages ! XD. L’idée de sa tenue lui avait déjà été proposée, mais il avait finalement optée pour une solution simple : un simple costume sobre, un masque noir et tout de même un « faux » tatouage sur une bonne partie du corps, histoire de faire d’avantage penser à un Yakusa qu’autre chose lol.

C’est ainsi qu’il se retrouva a enfiler un pantalon noir de jais, une chemise immaculée qu’il ne boutonna pas entièrement et une cravate qu’il prit grand soin de défaire histoire qu’elle pende un peu, comme s’il avait tiré sur le nœud pour respirer. Attrapant sa baguette, il s’amusa a faire apparaître l’image d’un long dragon chinois qui, partant de sa hanche, alla s’étendre sur son torse (la griffe particulièrement bien centrée sur l’emplacement de son cœur) et finissant avec la tête du monstre visible dans le côté gauche de son cou. Une flamme alla jusqu’à apparaître a la suite de la gueule reptilienne, venant marquer le bord de la machoire du jeune homme. *Ca, c’est fait.* se dit-il alors, regardant le résultat dans un miroir qui flottait devant lui. La chemise se révélait plutôt transparente au-dessus de son tatouage semi-permanent et cela l’amusa presque. Parfait ça ! lol. D’un geste machinal, il coinça son piercing entre ses dents, enfilant la veste qu’il avait soigneusement prit soin de nettoyer. Niquel chrome ! lol. Il fourra, cependant, le maque dans la poche avant de sa veste. Pas pour tout de suite ce truc… et il avait largement le temps. Qui a dit qu’il allait se pointer à l’heure ? \o/

Mais, alors qu’il faisait disparaître le miroir, il se demanda si c’était vraiment une bonne idée de se pointer. C’est vrai quoi… il allait s’ennuyer a mort. Le papillon qui lui tournait autour se positionna juste devant son visage, voletant de haut en bas, comme pour lui dire un « oui » pour qu’il y aille. Jun le chassa sans ménagement. *Dégage* La bestiole ne le lâcha pas pour autant et se posa sur le bord de sa chemise, sous un soupir du propriétaire du dit vêtement.
*ok, je vais VOIR alors* et c’est dans cette idée qu’il s’éloigna. Heureusement, pour lui ou pour les autres, il n’entendit pas de commentaires vexant sur sa personne en passant la porte. Pour ce qui était de après, il s’en moquait pas mal. D’un pas tranquille et totalement en désaccord avec l’humeur générale du bateau, il parcourut les couloirs sans s’inquiéter des autres. Alors, c’était où la salle déjà ? Ah oui… Mais à peine était-il arrivé a quelques mètres qu’il dévia de sa trajectoire d’origine. *c’est quoi ce bruit ! >_<* un bruit de musique mêlé a un grésillement de papotage venait de lui anéantir les oreilles, littéralement. Y’avait donc tant de monde sur ce raffiot ?! Yalta... ! Il bouscula involontairement une jeune femme, s’excusa distraitement avant de continuer sa route dans une direction fixe, passant devant l’entrée de la salle histoire d’y jeter un coup d’œil.

Rapide le coup d’oeil. Vraiment rapide. Et il partit de cet endroit sans y mettre d’avantage les pattes. Qu’est-ce qui avait bien put le motiver ? Et qu’est-ce qui pourrait le re-motiver ?! XD !
*un coin tranquille…* en fait, s’était plutôt ça qu’il préférait trouver... La foule ne lui plaisait guère, et il n’avait eut l’envie de se pointer que pour faire plaisir. Plaisir ? Mais ah qui dooooonc ? XD mystère… Comme on se trouvait sur un bateau, c’était l’escalier ou le mur qui l’attendait au bout de sa marche. Par chance, ce fut l’escalier. Jun y grimpa sans se soucier, cette fois, du bruit des latte. Encore une fois, il se força a éviter quelques personnes qui montaient pour rejoindre la salle de Gala. Lui, il descendait. Jun savait qu’au deuxième étage, il y avait une sorte de salon. C’était tranquille et i pourrait sans doute s’y reposer pour réfléchir à tête tranquille. ET puis, a qui viendrait l’idée de le rejoindre là-bas ? Tout le monde était au bal, voyons ! x) *c’est bien pour ça que j’y vais*

Le papillon ne l’avait pas quitté et s’amusait, à nouveau, à lui tourner autour. Il en restait toujours un ou deux avec lui… impossible de s’en débarrasser ! >.< celui-ci voulait sans doute lui faire admirer ces couleurs chaleureuses, car il ne cessait de passer devant le regard du Serdaigle. Mais celui-ci l’ignorait royalement. Vexé, l’insecte tenta de s’éloigner, avant d’esquiver avec grâce une sorte de masse rapide suivit de près par un objet volant non identifié. Finalement, la compagnie de Jun semblait bien moins périlleuse, et le papillon vola se réfugier dans sas cheveux châtains. Jun, lui, avait vu passer une fusée, ou presque XD ! Il s’agissait d’un garçon qui avait l’air de vouloir partir. Quand à l’OVNI qui le suivait… Cela se révéla être une chaussure lancée par une personne présente dans la salle. Yalta... ça risquait de ne pas lui plaire, l’endroit, si c’était animé comme ça ! Mais un coup d’œil à l’intérieur suffit a lui confirmer qu’il avait plutôt bien fait de partir de la salle de gala pour venir ici. Il vit une jeune fille qu’il connaissait plutôt bien (si si XD !) s’allonger littéralement parterre puis, bien a l’aise avec un coussin, recouvrir son visage d’un magazine d’astrologie comme pour éviter la lumière. Jun secoua la tête, amusé, laissant apparaître un sourire un peu mi-agacé et mi-amusé sur son visage.

Laissant à la jeune personne quelques secondes de répit, il décida d’entrer dans la pièce. Les mains dans les poches, l’air décontracter, il s’approcha doucement du corps de Carrie puis, s’arrêtant derrière sa tete, se penchant un peu en avant pour la regarder, ou plutôt, pour lire a l’envers le titre de son magazine, il finit par briser le silence qui venait de s’installer dans la salle.


- Une amabilité exceptionnelle et un style vestimentaire légendaire, serait-ce Carrie Phoebe Kentwood qui se dissimulerais sous cet amas de feuille d’astrologie ? -

Son ton ne ressemblait pas vraiment à une question, mais plutôt à une constatation. Puis, s’abaissant pour se retrouver accroupi, il tira lentement le magazine pour pouvoir apercevoir les yeux de la jeune femme, puis le reste de son visage. Gagné X) Il garda son sourire amusé sur le visage.

- Ah oui, c’est bien elle… Mais que fait-elle donc ici au lieu d’être au bal avec un cavalier ? -

Le fait de parler ne lui allait pas trop, parce qu’on voyait bien qu’il se forçait un peu à être poli. Pourtant, c’était sa façon de parler a peu près habituelle... mais on va pas blablater la dessus, lol. Jun parlait rarement. D’un coup d’œil distrait, il jeta un coup d’œil a la couverture du magazine qu’il avait dans les mains. C’est vrai qu’à l’endroit, c’était plus pratique XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutinlutin.forum-actif.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme [ Intrigue Bal de fin d'Année ] [ PV ]   Ven 17 Aoû - 4:29

Durant les quelques secondes de solitude dont profita Carrie, son esprit se vida totalement, écartant même pensées ballistiques, astrologie en tout genre, et rêveries Waltziennes. Le néant, total, entier, qui lui venait parfois sans prévenir, lui valant une absence momentanée, et terriblement imparable. Le genre de choses qui lui arrivait fréquemment, particulièrement en cours, et l'empêchait de bouger/réfléchir/parler momentanément, tombant parfois au plein milieu d'une conversation, et ce pour un temps indéterminé. Une déconnexion complète d'avec la réalité, gratuite sans condition -ni garantie de retour d'ailleurs- qu'on pouvait décoder avec un rongeage de pouce plus intensif qu'à l'habitude, ainsi qu'un regard passablement vide. Mais, cachée sous son magazine, seule dans le salon, qui aurait pu remarquer que Carrie naviguait en ce moment à des années lumières de toute présence terrienne, alors que, quelques secondes plus tôt, elle avait démontré une présence plus que violente, notamment vis-à-vis de son frère ? Jun, pardi. Et, heureusement pour lui, la Serdaigle se reconnecta dès que des bruits de pas vinrent titiller son ouïe, s'animant d'un léger sursaut. Elle fronça imperceptiblement les sourcils, toujours entravée par l'obscurité du livre : Alexander revenait à la charge ? ... Non. Ca sentait le Verseau à plein nez. Et puis elle connaissait bien son cadet ; jamais il ne serait revenu après s'être fait houspillé sur sa conduite, sous peine de mort subite et sans appel. Malgré la présence d'une nouvelle personne, elle ne prit pas la peine de se débarrasser de sa tente improvisée, pliant simplement les genoux pour se mettre plus à l'aise, pensant qu'on ne viendrait pas la voir. Il fallait dire qu'il n'y avait qu'un mince espoir qu'on vienne la trouver, la plupart des élèves préférant éviter sa compagnie inattentive, et parfois étrange. On n'atteignait bien évidemment pas le niveau de Christina, mais l'originalité de Carrie était déjà bien assez pour certains.
Alors qu'elle replongeait dans une douce sérénité -cette fois bien présente-, elle fut troublée par l'inconnu, qui, comme elle pouvait le sentir, s'était arrêté juste au-dessus de sa tête. ... Qu'est-ce que ? Elle esquissa un sourire lorsqu'elle entendit le jeune homme prendre la parole, y reconnaissant une voix familière, propre au seul Verseau qu'elle connaissait.
"Jun ...", fit-elle dans un soupir, retrouvant une expression plus neutre, alors qu'on faisait glisser le magazine de son visage. Bingo. Il continua à lui parler d'elle à la troisième personne, lui demandant pourquoi elle n'était pas au bal, faisant un effort de conversation surprenant. Elle eut un nouveau soupir en détournant les yeux de son collègue de maison, jouant un instant avec ses multiples bracelets dans un tintement cristallin. "Carrie préfère crever ici plutôt que d'y mettre un pied... D'ailleurs... T'aurais pu lui ramener sa chaussure." Sourire. Sur ces paroles à tendances schizophrènes, elle roula sur le côté, se mettant à plat ventre, et fronça légèrement les sourcils en scrutant le visage de son interlocuteur, après avoir détaillé le papillon qui se terrait dans ses cheveux. "Te laisse pas approcher par les papillons bleus aujourd'hui." Qu'est-ce que c'était que ce conseil à la noix qu'elle lui prodiguait ? ... Personne n'en avait jamais rien su, elle y comprise. Des pressentiments du genre la saisissaient parfois sans prévenir, sur des détails, des gestes, et autres choses à éviter ou faire, sans que l'on puisse en expliquer la raison. Un instinct plus développé que la normale, c'était tout. Qu'on la croie ou pas par la suite, elle s'en fichait ; ce n'était sûrement pas à elle qu'arriverait un malheur dans la journée. Elle jeta un oeil à la tenue de l'autre élève, et déclara : "Tu ne devrais pas y être, toi ?" interrogateur, recommençant à se mordiller le pouce, par réflexe. Il était clair que Jun ne s'était pas habillé de la sorte par pure envie. Mais que faisait-il au salon, plutôt qu'à la salle de gala ? Connaissant le jeune homme, elle pariait sur la quiétude du lieu -d'ailleurs désert, eux deux mis à part- et avait peu de chances de se tromp... Hé mais. C'était quoi ce tatouage ? Carrie inclina la tête sur le côté, haussant un sourcil, et pointa la nuque du garçon d'un doigt :"Tu me montres ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jun Davis

avatar

Masculin
Nombre de messages : 554
Age : 27
Maison : |Celle de l\'Autre|
Maison : Serdaigle
Surnom de Riddi : Jun'Jun
Date d'inscription : 06/08/2007

°Infos Pratiques°
Rang: Quidditch - Capitaine - Gardien
Humeur: Malade Malade
Relations:

MessageSujet: Re: Au calme [ Intrigue Bal de fin d'Année ] [ PV ]   Ven 17 Aoû - 16:36

Jun pouvait autant se montrer amicale que détestable. Bien souvent, les gens avaient droit à la seconde proposition, et bien que cela n’améliorait pas ses relations sociales, Jun le vivait très bien. Etre détestable empêchaient les importuns et autres intéressés de venir vous tourner autour, vous permettait de vivre tranquillement et peinardement, et enfin, vous montrait ceux qui étaient plus malin pour ne pas se démonter face à vos remarques et qui se révélaient donc plutôt digne de confiance. C’était comme ça chez lui : il fallait franchir une sorte d’étape pour voir le Jun amicale, sinon, vous vous frottiez à un caractère loin d’être appréciable. En même temps, ça lui permettait de savoir qui souhaitait vraiment le connaître ou a qui il pouvait vraiment porter de l’attention. Ainsi, ses rares amis se comptaient sur les doigts d’une seule main, ses « connaissances » avec les deux. Rien de plus. Rien de moins. Le jeune homme vivait très bien comme ça et il n’allait pas changer. On l’aimait pour ce qu’il était ou on ne l’aimait pas. Point.

Et parmi les personne avec qui il parvenait a rester et à se montrer plutôt sympathique, se trouvait Carrie, qualifiée aussi de Véritable astrologue sur patte lol. Elle pouvait paraître étrange aux yeux des autres, bizarre ou totalement loufoque, mais c’était cela qui plaisait et amusait Jun. Dire qu’habituellement, il aurait royalement ignorée, mais là… au final, il ne regrettait pas de s’être mis à lui adresser la parole, car elle se révélait bien plus « inattendue » qu’au premier abord \o/

Lorsque la jeune fille allongée sur le sol se met à parler de la même manière que lui, il vire la moitié du sourire « mi-agacée » pour laisser place au « 100% amusé » lol. Lui ramener sa chaussure ? Et puis quoi encore ? Elle avait voulu le tuer non-intentionelement, il allait pas lui faire le plaisir de lui ramener son projectile mortel… façon de plaisanter, bien sûr. Mais même sans, Jun ne se serait pas vraiment embêté à se baisser pour la ramasser. Oh, et puis merlin hein ! Peut-être tout à l’heure, s’il y repense XD !

Sa main éjecta presque par réflexe la bestiole nichée sur sa tête.
*te gênes pas non plus !*, laquelle voleta rapidement autour de lui, comme vexée de ce soudain réveil. Il s’était révélé l’endroit le plus sûr pour le moment, alors pourquoi le chassait-il ? Pas gentil du tout ca ! Même si Jun avait plutôt tendance à faire comme si de rien était, quelques réflexes de sûreté vis-à-vis des paroles de Carrie ne faisaient pas de mal. Ok, il n’avait jamais vraiment cru aux astrologues ou aux horoscopes, mais ce n’était pas le cas de tout le monde et sûrement pas celui de la jeune fille. Pour une fois qu’il se montrait tolérant envers ce que pouvait bien penser son entourage… A vrai dire, il s’en moquait un peu : horoscope ? Prédiction de l’avenir ? Et alors ? Ca ne vous aidait sûrement pas a survivre mieux que les autres. Par exemple, voir quelqu’un se mettre à pleurer parce que son horoscope lui prédisait une mauvaise journée avait plutôt tendance à l’agacer plus qu’autre chose et lui donnait bien envie de réellement rendre la journée de cette personne réellement pourrie. Heureusement qu’il était plus porté sur la calme-attitude que sur la bagarre \o/… Enfin bref, Jun ne croyait pas à ses histoires d’astrologie, de destin ou quoi que ce soit, mais il préférait laisser Carrie parler et exposer ses idées à partir de ses sujets plutôt que non. Allez donc savoir pourquoi. Y’a des gens, comme ca… ils devraient vous énerver mais à la place, vous essayer plutôt de les écouter avec leur point de vue. C’est bizarre. Jun est bizarre, de toute façon.

Accroupi en face d’elle, il secoua légèrement la tête a sa question. Non, il aurait dut y aller, pour faire plaisir, mais il avait finalement laissé passer. Pourquoi est-ce qu’il s’était mis en tête de se pointer là bas ? Mmh… peut-être qu’il irait plus tard, mais là, c’était pas vraiment sa motivation première. A la voir mordiller son pouce, il finit par s’asseoir pour être plus à l’aise, les genoux un peu relevés pour y appuyer ses coudes. Il fit quand même un geste vague de la main, prit d’un soupir amusé à sa réflexion. Lui ? « Devrait » ? Non… enfin, si, mais non.


- Devrais… Mais je préfère venir te surveiller pendant ton bal buissonnier que de devoir rester sourd pour les jours à venir.

Autant il détestait la foule, autant il appréciait la musique, autant les deux n’allaient pas ensemble et autant il préférait mille fois un lieu de calme en compagnie de la jeune femme plutôt que d’aller à ce bal. Ok, à 16 ans, il devrait être motivé… mais on vit pas ses 16 ans pareil, non ? Machinalement, maudit tic, il coinça son piercing entre ses dents, comme il le faisait souvent quand il réfléchissait, se coupant un peu de la réalité. Pourquoi Carrie n’y était pas allé ? Elle n’avait pas demandé à quelqu’un d’être son cavalier ? malaise ? Retard ? Mmmh… Jun pencha pour la première solution. Mais ne continua pas ses réflexions, car elle le tira de celles-ci. Montrant du doigt quelque chose sur lui, il mit plusieurs secondes à comprendre de quoi elle voulait parler. Baissant le regard, il ne vit que sa chemise… légèrement transparente… ah oui ! Il avait déjà oublié qu’il s’était marqué la peau avec de la magie… *Baka*. La regardant dans les yeux en haussant un sourcil, il ne bougea cependant pas.

- T’es sûre ? Ca va pas t’intéresser… -

Moyen de gagner du temps ? Peut-être… Jun n’aimait pas spécialement se dévoiler. Ok, c’était un délire et cela n’avait rien de vraiment stupide, puisque c’était censé être un « déguisement », mais tant qu’il pouvait faire durer le suspens. Qui sait, elle avait peut-être juste dit ça comme ça. Si elle n’insistait pas, il ne se serait pas défait sa chemise pour rien. Et Jun détestait faire quelque chose pour rien. S’il agissait, s’était en général parce qu’il trouvait un avantage à y faire. Mais peu de gens connaissait cette facette. Mais il se reprit bien vite.

- C’est le tatouage d’un Yakusa… -

Expliqua-t-il, comme s’il en avait besoin. Jun se doutait qu'il était particulièrement bien réussit, car il détestait l'imperfection, surtout au niveau de l'art. Petit hobby bien dissimulé, il pouvait rester des heures dans des galeries d'art à regarder tableaux, photographies ou sculptures. DOmmage qu'à poudlard, tout ce qu'il puisse observer soient des armures, quoique les tableaux mouvants n'étaient pas si inintéressants... quand leur propriétaires dégnaient vous accorder un peu de leur temps --".

- Mais je n’ai pas put prendre le sabre qui va avec Rolling Eyes -

Il plaisantait à moitié sur cette dernière phrase. Son regard ambré se reposa sur elle, avec plus de sympathie que de moquerie. Il se demanda l’apparence qu’elle aurait si elel devait porter une robe et ne put s’empêcher de le lui demander…

- Pourquoi n’as-tu pas mit de robe ?

Enfin… pas qu’il s’y intéressait vraiment, mais bon. Ca pouvait toujours paraître poli… XD Oh, il se doutait bien de la réponse qu’allait lui fournir la jeune fille et a vrai dire, il se rendait compte à quel point sa dernière demande se révélait inutile et stupide… MERLIN alors. Jun, les soirées gala te vont pas du tout lol.

Machinalement, il se remit à jouer avec son piercing, tandis que l’insecte vexé tournait autour d’un de ses coudes, avant d’oser se poser dessus doucement. Jun n’y fit pas attention, plutôt interessé par la demoiselle a qui il faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutinlutin.forum-actif.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au calme [ Intrigue Bal de fin d'Année ] [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au calme [ Intrigue Bal de fin d'Année ] [ PV ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::Riddikulus Hogwarts:: ::  :: ~ Archive ~ :: Vacances / Phoenix-
Sauter vers: